Pazy

De Wiki58

Présentation

Entouré par les communes de Chaumot, La Collancelle, Vitry Laché, Guipy et Héry, le village de Pazy est situé à 5 km au sud-ouest de Corbigny la plus grande ville aux alentours.

Carte des hameaux

Elle s'étend sur 22 km² dont 73,9 % de territoires agricoles . La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (49,5 %), forêts (24,9 %), terres arables (24,4 %), zones urbanisées (1,2 %) . Située à 256 mètres d'altitude, l'Yonne est le principal cours d'eau qui traverse la commune de Pazy.

A côté du bourg, 12 hameaux complètent la commune : Les Plantes, Ardan, Saint Grémange, Ancray, L'Huis au Roy, La Chaise, Les Manœuvres, Sainte-Camille, Varennes, Mouches, Prélichy et Les Ormigiens.

Dans le bourg de Pazy il existe un lieu-dit la Boite-aux-Loups comprenant un pâté de maisons dont le nom pourrait signifier l'endroit où buvaient les loups. [not 1]

L'Huis-au-Roy,[not 2] hameau partagé par un ruisseau entre les communes de Pazy et Chaumot, a pour origine deux traditions populaires. Il s'agit soit d'une halte faite par le roi Philippe-Auguste en 1190 alors qu'il se rendait à la fontaine Sainte-Agathe à Corbigny soit d'un séjour du roi Louis XI lors de ses démêlés avec le duc de Bourgogne Charles-le-Téméraire.

Avant la Révolution, il y avait deux autres hameaux aujourd'hui disparus :

  1. Le Moulin-du-Bois situé entre Varennes et Sainte-Camille comprenant un moulin sur le ruisseau de Varennes, un charron et plusieurs familles de laboureurs ;
  2. Tournesac situé entre les Plantes, Ardant et Chaumot comprenant aussi un moulin sur le ruisseau d'Ardan. Les dernières ruines ont disparu vers 1940.
Pont sur le canal

Le canal du Nivernais est présent sur la commune, il se situe entre les hameaux de la Chaise et l'Huis-au-Roi. Le chemin de halage est devenu un sentier de randonnée à vélo et de course à pied.

Le château de Prélichy se trouve au fond d’une vallée, près de la source du ruisseau de l’Embauche. Le château de La Chaise est ceinturé par l'Yonne et le canal du Nivernais. Du château de Mouches, il ne reste que des vestiges de terre. [1]

Démographie

Evolution de la population selon l'INSEE


Depuis le dernier recensement de la population datant de 2018, la commune compte 301 habitants, les Pazycoises et les Pazycois.

Histoire

Le nom de Pazy est cité en l'an 721 dans le cartulaire général de l'Yonne et aussi dans le testament, datant de 745, fait par Wildrade, fils de Corbon, fondateur de Corbigny, par lequel il cédait ses biens à l'abbaye de Flavigny. Dans le texte en latin Pazy est écrit Pagatiacum. Le nom de la localité est ensuite attesté sous les formes latinisées Paiziacum en 1231, Payziacum en 1287, Paziacum en 1478 et enfin romane Pazi en 1619.

Au moyen-âge, les hameaux ne dépendaient pas tous de la même châtellenie. Les hameaux d'Ancray, d'Ardan, Mouches [not 3] et Saint-Grémange [not 4] dépendaient de la châtellenie de Monceaux le Comte. Ceux de La Chaise, Varennes et Prélichy [not 5] étaient vassaux du comté de Château Chinon.

Vue depuis la route de Prélichy à Mouches
1789 : Le dernier seigneur de Pazy fut Philippe-Anne de Gannay, chevalier, seigneur de Pazy et Saint-Grémange.
1876 : La commune obtient une aide du département et de l'état pour la construction d'une maison d'école de garçons.
1902 : Dans l'écho de Clamecy du 21 décembre, l'écrivain Jules Renard, maire de Chitry les Mines dénonce l'attitude du curé de Pazy qui impose aux enfants de Chaumot de faire 3 km pour venir au catéchisme à Pazy au lieu d'aller à l'église de Chitry distante seulement de 500 m. [2]

Revenons à la commune de Chaumot, qui continue de n'avoir ni église, ni chapelle. Elle dépend de l'autorité spirituelle de Pazy, ce qui ne veut pas dire que les gens de Pazy, qui sont modestes, aient plus d'esprit que les gens de Chaumot : cela veut dire que chaque fois que les gens de Chaumot ont besoin de se faire baptiser ou enterrer, de se marier ou tout simplement de prie, il faut qu'ils aillent à Pazy. Or Pazy se trouve à trois kilomètres de Chaumot. Sans doute, les gens de Chaumot ne se font pas baptiser et ne se marient pas tous les jours. Ils meurent le moins possible et la messe du dimanche suffit même aux femmes. C'est une promenade pour elles de se rendre à Pazy, par groupes, causant de leurs petites affaires, à l'ombre des bois du Bouquin. Il n'y a donc pas grand mal à ce que Chaumot demeure sous la dépendance paroissiale de Pazy.

Mais depuis la loi sur l'instruction gratuite et obligatoire, Chaumot a une école, une école mixte, bien construite, bien placée et bien entretenue, qui a coûté un bon prix que les parents ne regrettent pas, car ils trouvent très commode d'y envoyer, même avant l'âge légal, leurs petits garçons et leurs petites filles. Et tout se passe au mieux dans cette école, jusqu'à ce que les enfants aient l'âge d'aller au catéchisme. Alors ça se gâte. - Pourquoi ? Parce qu'il faut qu'ils aillent au catéchisme à Pazy. - A trois kilomètres de Chaumot ? - Mais oui. - Tous les jours ? - Tous les jours, pendant deux ans !...

A voir également

Sources


Notes et références

Notes

  1. On retrouve ce nom de lieu dans 4 autres communes, voir Toponymie et loups#Les hameaux présents sur la nomenclature INSEE de 1951
  2. L'huis, en langue morvandelle, signifie la maison
  3. Voir la page sur les seigneurs de Mouches
  4. Saint-Grémange était un arrière-fief de Corvol d'Embernard en 1466
  5. Voir la page sur les seigneurs de Prélichy

References