Urzy

De Wiki58

C'est à partir du 11e siècle qu'il est possible de reconstituer l'histoire d'Urzy. Il est fait mention en 887 de Ecclésia (église) de Urziaco, une des nombreuses formes du mot Urzy, lequel proviendrait d'un nom romain Ursius, dérivé de Ursus (ours), nom fréquent à la fin de l'empire romain et les quelques siècles qui ont suivi sa chute. Plusieurs évêques l'ont porté dont un d'Auxerre. On le retrouve dans Pont St Ours (Ponti Sancti Ursini en 1293, Ponti Sancti Urzi en 1478).

Les terres d'Urzy deviennent propriété des évêques sous le règne de Charlemagne. Celui-ci fait en effet restituer aux communautés religieuses les biens perdus à l'époque des derniers Mérovingiens et en donne même d'autres. C'est ainsi que les terres de Prémery, Parzy (commune de Garchizy) et Urzy sont attribuées aux évêques de Nevers qui en tirent leurs ressources jusqu'à la Révolution. Ils y possèdent un moulin à blé, celui du Vivier, datant de l'an 1000. Il est le seul encore en activité sur la rivière Nièvre (rivière). Les évêques exercent dans leurs fiefs le droit de haute justice et les propriétaires des grands domaines de Contres, Demeurs et même ceux de la puissante maison des Bordes, sont leurs vassaux. Il est probable que la paroisse d'Urzy fût créée à cette époque et que fût bâti un édifice religieux proche de la rive droite de la Nièvre (rivière) et de quelques habitations qui constitueront le bourg historique d'Urzy. Au 12e siècle, une église consacrée à saint Denis remplace la première chapelle. Elle est reconstruite en partie en 1495 (date gravée et encore visible sur un contrefort saillant de l'abside) grâce à Philibert de la Platière alors propriétaire du château des Bordes lequel assurait la défense du bourg et des terres agricoles proches de la vallée.

À la fin du 17e siècle, le bourg va s'enrichir d'une élégante résidence des évêques. En effet, le jeune évêque de Nevers, Édouard Vallot, fils d'un célèbre docteur de Louis XIV, habitué des fastes de la cour de Versailles, trouve sinistre et peu confortable son château féodal de Prémery. Il fait donc édifier entre 1675 et 1680, sur la rive gauche de la Nièvre (rivière), une agréable demeure proche de l'église, demeure qui figure sur le blason des évêques de Nevers. Elle sera complétée, sur l'autre rive, par des communs avec pigeonnier, orangerie, pavillon du billard, boulangerie, etc. Un parc somptueux avec bassins complète l'ensemble. Peu à peu, cette partie de la commune va prendre de l'importance avec ses nombreux hameaux : la Balanderie, le Vivier, le Foulon, Feuilles, Luanges, les Buttes, Pont Saint-Ours. Elle aura la mairie, les premières écoles (une publique, une religieuse), les cimetières (d'abord près de l'église), le presbytère. Elle a sa fête foraine au mois de juin.

L’entreprise Lambiotte-Frères de Prémery s’y installe dans des bâtiments situés à Demeurs.


Retrouvez des cartes postales d'Urzy ici

Source

Notes et références

Notes


References