Saint Aubin les Forges château

De Wiki58
  • Au XIe siècle, une collégiale composée de 12 chanoines et d'un doyen s'installe dans ce hameau qui porte le nom de Frasnay.
  • Les Chanoines en 1408, habitent une maison forte sur les soubassement de laquelle est bâti le château, sur le versant d'un coteau qui domine la plaine où serpente la Nièvre.
  • Le manoir possède une tourelle faisant partie d'un donjon primitif construit au XIIIe siècle, à laquelle deux tours sont ajoutées au XVe siècle. Suivant une charte de 1231 donnée par Mathilde de Courtenay, comtesse de Nevers, le castel de Frasnay et les terres qui en dépendent, portent le nom de troisième Baronnie de Nivernais et son possesseur a le droit de haute justice.
    Ithier en est alors le Seigneur et suivant la coutume du Moyen-Âge, les serfs sont taillables et corvéables à merci. Au 14e siècle, le fief de Frasnay appartient à Philibert de la Platière, une des familles les plus puissantes du Nivernais. Il le cédera à un marteleur en 1487 par bail à perpétuité moyennant une redevance annuelle de 128 livres tournées plus une géline(1) grasse et paissante. Le château passera ensuite entre les mains de Marie Casimir de La Grange d'Arquian qui épousera en secondes noces Jean Sobieski, roi de Pologne. Les héritiers de Marie Casimir vendront la terre en 1720 à François Simiane, abbé de Marcillac et maître de l'oratoire du Régent. En 1729 la propriété sera cédée par le frère de ce dernier à Claude Berger, grenetier du Grenier à sel de La Charité-sur-Loire. Pensant trouver un trésor, il fera démolir l'une des tours du château. Ne trouvant rien, il reporte son intérêt sur les forges situées sur la terre de Frasnay et y adjoint l'aciérie de la Doué achetée à Antoine Bourgoing. Il passera 18 ans de sa vie à déployer ses qualités de maître de forges. En 1741, il cède ses manufactures et ses domaines à Masson, beau-père de Pierre Babaud de la Chaussade déjà propriétaire de Villemenant et de Guérigny.
    En 1877 le château devient la propriété de Pierre Joseph Jeannet. Il en fera don à son fils Louis Joseph en 1904. En 1935 c'est Maurice Jeannet qui achète le château. Il en fera don à sa fille le 6 juillet 1968.
  • Au XVIIe siècle une aile et des communs agrandissent l'ensemble.
  • C'est dans ce cadre que naquit Imbert de la Platière, futur maréchal de Bourdillon, héros des campagnes d'Italie au XVIe siècle.

(1) Poule.

Source :
http://www.chateau-fort-manoir-chateau.eu
Brochure des Amis de La Charité-sur-Loire La Charité-sur-Loire Le Canton vous ouvre ses portes