Dun sur Grandry

De Wiki58

Description de Dun sur Grand Ry en 1827

Dun sur Grand Ry sur la carte de Cassini
  • Commune du canton de Châtillon, située en effet dans un pays découvert, bien arrosé et susceptible de culture, sur un ruisseau qui se grossit de plusieurs autres, et tombe dans l'Aron, à 1 myriamètre 5 kilomètres de Châtillon, 1 myriamètre 3 kilomètres de Château Chinon et à 6 myriamètres 5 kilomètres de Nevers. On évalue sa population à 544 habitants, réunis pour le culte avec ceux de Saint Péreuse dont l'église a un desservant.
  • Elle est éloignée de D'hun les Places qui est dans le canton de Lormes. Aucun lien ne les unit.
(Source : Mémoires pour servir à l'histoire du département de la Nièvre par JF Née de la Rochelle – 1827)
Note : 1 myriamètre = 10 kilomètres


Relevé dans la presse

  • La femme d'un cultivateur de Dun-sur-Grandry, Marie Lavalette, âgée de vingt-trois ans donnait depuis quelque temps des signes d'aliénation mentale.
    Il y a plusieurs jours, à la suite d'une futile querelle de ménage, elle quitta sa demeure, emmenant ses deux enfants, et se dirigea vers un étang voisin. Deux petits garçons qui gardaient des troupeaux près de cet étang la virent tout à coup se débattre au milieu de l'eau.
    Ils essayèrent vainement de lui tendre une perche qu'elle ne put ou ne voulut saisir, et lorsque des habitants de la commune, attirés par les cris des victimes, arrivèrent sur le théâtre de l'accident, ils ne purent retirer des flots qu'un corps inanimé auquel étaient cramponnés les cadavres de ses deux enfants, âgés de deux et de trois ans.
    (la consultation des registres indique qu'elle se nommait Marie Fontaine dite Philippine, née à Tannay ; ses deux enfants décédés, Françoise et Pierre, étaient âgés respectivement de 2 ans et de 3 semaines ; les trois décès ont été enregistrés le 18 novembre)
(Le Petit Journal du 28/11/1873)