Georges Jean

De Wiki58
Georges Jean.JPG
  • Joseph, Alexandre Georges est né à Nevers le 11 novembre 1874 d’Alexis Georges, sculpteur, demeurant rue Saint-Étienne et d’Annette Mollet.
    L’archéologue et collaborateur de Viollet-Leduc, Robert de Massy le dirige très tôt dans les arts et tout naturellement il suit une formation à l’École des Beaux-Arts de Bourges. Poussé par René Dusserre, architecte des Monuments Historiques du Loiret, il intègre ensuite l’atelier parisien Gadepon et Freynes. Il collabore en parallèle à la réalisation de journaux humoristiques.
    En 1909 il est nommé architecte des hospices de Nevers, architecte des Monuments Historiques de la Nièvre en 1920 et enfin architecte départemental en 1921. Parmi sa production architecturale neversoise se distinguent sa maison-atelier située route de Lyon et le bâtiment des Archives Départementales situé rue Charles-Roy et construit en 1927. Le bâtiment devenu vétuste et trop petit pour recevoir toutes les collections a été réhabilité et deux constructions nouvelles ont pris place parallèlement à ce dernier. Les travaux ont duré trois ans.
  • Il sera également un artiste peintre érudit. Malgré son talent de portraitiste reconnu, il consacrera l’essentiel de son travail aux reconstitutions historiques des villes et châteaux : Saint-Vérain, la Porte du Croux à Nevers, après Pierre de Courtenay. Il travaillera aussi sur la vie paysanne Decize, la boutique du potier. Il écrira deux ouvrages résumant ses recherches archéologiques et obtiendra au Salon des Artistes de Paris de nombreuses distinctions dont, en 1929, la médaille d’argent et le jeton d’or de la fondation Corroyer pour la restitution de la ville de La Charité-sur-Loire au Moyen-Âge, restitution datée de 1928. En 1934 il recevra la médaille d’or pour la reconstitution historique Nevers avant Pierre de Courtenay. Enfin, en 1937 il sera décoré de la Croix de la Légion d’Honneur de l’Éducation Nationale et des Beaux-Arts.
    Il signe ses œuvres Jean Georges.
    Il s’éteindra en 1940.
Gravure originale de Saint-Vérain
Nevers avant Pierre de Courtenay.jpg

Source : Nevers ça me botte n° 161, juillet-août 2009.

Martine NOËL (discussion) 25 juillet 2019 à 19:07 (CEST)