Alixand Anne Charlotte

De Wiki58

Introduction : A la recherche d’Anne-Charlotte Alixand.

Avant d’entrer dans la vie d’Anne-Charlotte Alixand, il convient d’essayer de tracer son portrait. Aucun tableau, aucun dessin ne nous est parvenu, mais deux descriptions nous permettent d’imaginer ses traits. Le 15 janvier 1793, alors qu’elle est consignée en sa maison de Decize, sous la menace d’être emprisonnée, un certificat de résidence est établi par les autorités du district. Un bref signalement donne les principales caractéristiques physiques de la jeune femme (elle a alors 34 ans) : elle mesure cinq pieds et un pouce (environ 1,65 m), ses cheveux sont châtains gris, son nez bien fait, sa bouche moyenne, son menton rond ; elle a un visage ovale marqué de petite vérole.

Au début de l’Exposé Général… qu’elle rédige - ou fait rédiger - en 1802, Anne-Charlotte Alixand se décrit dans ces termes : « parée des grâces de la nature, elle se vit environnée d’adorateurs et sut montrer le courage et la délicatesse de ses sentimens… Mais la beauté est une fleur que le tems moissonne, et la dame Alixand fut frappée de cette maladie endémique qui résiste aux efforts de l’art et qui laisse après elle des traces désagréables et souvent des infirmités. »

Très belle en sa jeunesse, atteinte par la variole, prématurément vieillie par les soucis et les tracasseries, à près de quarante ans elle conservait encore un certain charme auquel auraient succombé plusieurs des hommes qui l’entouraient.

Chapitres

  1. Monsieur le Duc et sa protégée.
  2. Un mariage contrarié
  3. La séparation et ses conséquences
  4. Anne-Charlotte expose ses griefs aux citoyens Schmitz [not 1]
  5. La succession d’Anne Charlotte Alixand et de Jean-Baptiste Charles Trutié de Varreux

Sources


Notes et références

Notes

  1. Titre exact du document: L'Exposé général des faits, torts et griefs que reproche Dame Anne-Charlotte Alixand aux citoyens Pierre Schmitz-Peterlitz et Alexandre Schmitz.

References