Pougues les Eaux

De Wiki58

Pougues est bien bâti, traversé par la grande route de Paris à Lyon qui en forme la rue principale et placé à proximité de la ville de Nevers qui offre toutes les ressources d’une cité commerçante, riche et industrielle.

Les hauteurs couvertes de vignes qui dominent le village au nord et à l’est, sont les dernières inflexions des montagnes du Morvan qui viennent finir à la Loire. Ce beau fleuve baigne et fertilise la féconde vallée dans laquelle le village est situé ; vallée abritée des vents froids par les côtes de Mimont et des Coques, protégée de la sèche et énervante haleine du midi par les plateaux de Vernuche qui la séparent de Nevers. Au levant et au couchant on aperçoit les vastes usines de Guérigny et de Fourchambault, brasiers nuit et jour enflammés pour la fusion et le travail des métaux, et dans les grands bois sombres les feux rouges mais lointains du fourneau de Bizy. De la hauteur qui domine Pougues la vue est admirable. La plaine immense et variée déploie un magnifique panorama. Les prés verts où paissent de nombreux troupeaux, les forêts sombres, les petits bois que la distance fait ressembler à des bosquets, les champs fertiles, ce vaste damier rouge, vert ou blond que figurent les diverses cultures ou récoltes, les châteaux et les hameaux groupés autour des clochers ou près des longues cheminées fumeuses des forges et la Loire, coupée de ponts hardis partageant également le paysage entre l’Allier, le Berry et le Nivernais. Au nord et à l’est d’épaisses forêts ; au midi les tours et les clochers de Nevers, la tour de Cuffy ; à l’ouest, au delà de la Loire les cimes bleues des monts du Berry. Sur cette montagne on pouvait encore voir le signal qu’y avait fait placer Cassini quand il travaillait à la triangulation de la France.

L’hospice de Nevers possédait une maison à Pougues où il envoyait ses enfants scrofuleux et ses malades indigents prendre les eaux. L’assistance publique de la Seine y a fondé un établissement dans le même but.

Les Sources Minérales ferrugineuses de Pougues ont été connues des Romains comme le témoignent des traces de constructions trouvées dans le voisinage.

Suivant quelques auteurs, Pougues viendrait du grec et signifierait source, fontaine et ce nom aurait été donné aux sources de Pougues par les maîtres du monde, très amateurs des eaux minérales, car il n’en existe guère en France qu’ils n’aient connues.

Après avoir joui d’une grande vogue les fontaines Pougoises ont été oubliées. En 1806, un ouragan terrible a détruit ce qu’il y avait de bâtiments et de galeries, déraciné les arbres des promenades ; elles furent complètement abandonnées. L’ancien établissement, ainsi dévasté, se composait d’un réservoir rond de trois pieds de diamètre, entouré de promenoirs couverts de toits et soutenus par des piliers. Le parc a remplacé avantageusement l’humidité froide et triste des promenoirs couverts.

Avant le 16e siècle, époque où les Eaux de Pougues commencèrent à jouir d’une grande réputation par la qualité des personnages qui s’y rendaient, elles étaient déjà employées depuis longtemps par les habitants du Nivernais et de la Bourgogne. Vers 1584 Pidoux, médecin de Louis de Gonzagues, duc de Nevers, publia deux mémoires sur les vertus médicinales de ces eaux et sur l’emploi de la douche inconnue jusqu’alors.

On peut voir, à Pougues, la maison où logea Jean Jacques Rousseau venu y faire une cure.

Pougues les Eaux a vu naître Paul Faucher, le créateur des albums du Père Castor.

Le 11 octobre 1962, la construction d'une Maison du Diabète est devenue une certitude. Le docteur Debrousse est à la base du projet. Son idée : répondre à des besoins médicaux en créant ce centre de diabétologie et de malnutrition et en faire par ailleurs un élément de redémarrage de la station thermale pougoise.

La Maison du Diabète ouvre ses portes en 1971, et arrive très vite à saturation. Les 140 lits existants ne suffisent pas.

L'établissement fermera ses portes et les patients seront transférés au centre hospitalier de Nevers. Ce site est actuellement un site abandonné.

Pougues-les-Eaux est également connu pour son casino géré par le groupe Tranchant.


Retrouvez des cartes postales de Pougues les Eaux ici

Source

Notes et références

Notes


References