Lefiot Jean Alban

De Wiki58

Avocat et homme politique (1755-1839)

  • Il naît à Lormes (Nièvre) le 27 février 1755, fils de Paul Lefiot, contrôleur des actes et de Anne Berle.
  • Il est avocat au présidial et baillage royal de Saint Pierre le Moûtier quand la Révolution éclate.
  • En 1790, il devient procureur syndic de cette ville
  • Il est élu le 5 septembre 1792, membre de la Convention par le département de la Nièvre, le 3e sur 7 par 326 voix sur 387 votants et prend place à la Montagne.
  • Lors du procès de Louis XVI (voir la Nièvre régicide) il vote pour « la mort ».
  • Il se lie d’amitié avec La Tour d’Auvergne lors de sa mission à l’armée des Pyrénées.
  • Il est chargé d'organiser révolutionnairement les départements du Cher, de la Nièvre et du Loiret, ce qu’il fait sans trop d'excès, bien qu’il ait reçu les pleins pouvoirs. Sa modération lui est d’ailleurs reprochée par le comité de salut public, pour avoir fait mettre à Cosne, les détenus en liberté.
  • Après la chute de Robespierre, il reste fidèle à la Montagne et est décrété d’arrestation le 21 thermidor an III. Il reste 3 mois en prison puis est amnistié le 4 brumaire de l’an suivant.
  • Il reprend alors sa profession d’avocat et se fixe à Nevers.
  • Il devient chef de division au ministère de la justice et, élu juge au tribunal de cassation en 1798, il voit son élection annulée.
  • Il accepte à titre gratuit d’occuper les fonctions de Conseiller de la Préfecture de Nevers pendant les Cent Jours.
  • La loi du 12 janvier 1812 le contraint en tant que régicide à s’exiler à Aix la Chapelle puis à Liège où il se fait inscrire comme avocat.
  • Ce n'est qu'après la chute de la Monarchie légitime qu'il rentre en France.
  • Il décède à Paris le 15 février 1839. Il était dans sa 84e année.


  • Source : Dictionnaire des parlementaires français de Robert, Bourloton et Cougny.

--m mirault 25 novembre 2008 à 15:08 (UTC)