Juin

De Wiki58
Guerre 1914-1918 57.jpg

Informations générales et locales dans la presse nivernaise.

La Tribune, La Croix du Nivernais, Paris-Centre.
  • 1er et 2 juin :
    Devant les membres de la Société Nivernaise, M. Paul Meunier lit une communication concernant la source Saint-Aré de Decize ; il reprend en partie les travaux du Docteur Ranglaret.
  • Mercredi 2 juin :
    À Saint-Léger, des vêtements ont été collectés pour les réfugiés qui sont actuellement dans la région. Le 69e R.I., cantonné dans la commune, a pu réunir 2000 pantalons et vestons, 1000 gilets et 1500 casquettes. Ce sont des effets civils laissés par les mobilisés sans adresse suffisante pour permettre de les classer jusqu'à leur retour.
    Guy Fernand Marie de Froment, capitaine au 90e R.I., tué à l'ennemi, a été cité à l'ordre de l'armée. C'était le gendre du vicomte de Soultrait.
  • Vendredi 4 juin :
    Grave problème d'approvisionnement en raison de la hausse des prix de la viande.
  • Dimanche 6 juin :
    Le drapeau du 13e R.I. est décoré de la Légion d'Honneur.
    Manifestation en l'honneur de l'Italie. Le 79e R.I. a pavoisé dans la Caserne Charbonnier. À Devay, la 32e Compagnie a construit une porte monumentale devant le château. Le propriétaire M. Tiopoulo et le capitaine Bonnafoux ont présidé un concert. Ont suivi un feu d'artifice, une retraite aux flambeaux et l'envol de la montgolfière La Victoire.
    À La Machine, décès de Michel Gougeon, infirmier du 69e R.I.
  • Mardi 8 juin :
    On revient sur la source Saint-Aré. Paris-Centre reprend un article du journal L'Eclair. L'auteur, M. Ardouin-Dumazet, conclut ainsi : « on peut espérer qu'une ville nouvelle s'élèvera un jour sur le plateau de Saint-Aré, en face de Decize. »
    La Journée Française des 23 et 24 mai a permis de collecter 1705 F à Decize, 619 F à La Machine, près de 4000 F dans l'ensemble du canton.
  • Mercredi 9 juin :
    On apprend la disparition au front du lieutenant Joseph de Maumigny, du 356e R.I. Il a été blessé par une grenade, son corps n'a pas été retrouvé. « Un de ses amis l'entendit pousser un cri et le vit tomber dans la tranchée qu'il défendait ; comme les Allemands récupérèrent ensuite cette tranchée, il fut impossible de retrouver trace du blessé. »
Recto
Verso
  • Vendredi 11 juin :
    Une note diplomatique américaine avertit les Allemands après le torpillage de plusieurs navires U.S.
    Crise du charbon. Envolée des prix. Le bétail nivernais réquisitionné par l'armée est payé bien en-dessous des cours.
    Passage d'un biplan militaire à Decize. Il atterrit près de Brain.
  • Mercredi 16 juin :
    Le Président Poincaré, après avoir visité les établissements militaires du Midi à Tarbes puis à Toulouse, est attendu au Creusot.
  • Jeudi 17 juin :
    Le Président de la République est passé dans la Nièvre ; il a traversé Decize en automobile. Il a visité divers établissements industriels à Imphy, Nevers et Fourchambault.
    Le casque va-t-il remplacer le képi ? La nouvelle tenue militaire est bleu clair.
    Une nouvelle espionne a été jugée par le conseil de guerre de Bourges : Pauline Marie Elzire Riff.
  • Dimanche 20 juin :
    À Decize, le soldat Royer(1) s'est noyé dans l'Aron ; son camarade Schneider a tenté de le secourir, mais il était trop tard.
    Un conseil de guerre se tient dans la caserne Charbonnier. Les soldats Alfred Cornot et Henri Hein, du 69e R.I. cantonné à Saint-Léger, coupables du vol de 20 F promettent de rembourser ; au vu de leurs excellents antécédents, ils sont acquittés.
    Nos Poilus au cantonnement. Fête au Moulin de Chevannes. Plusieurs artistes animent cette journée : les chanteurs MM. Martin, Viat, Decoux, Hamelin, le prestidigitateur M. Guy de Cussé, le virtuose violoniste M. Friedman ; MM. Pinquenet et Laillet ont déclamé des poèmes et joué des scènes de théâtre. Le montant de la quête a atteint 110 F, qui ont été versés aux blessés.
  • Mercredi 23 juin :
    Décès à Decize du soldat territorial Léon Félicien Popon, âgé de 40 ans.
    On apprend la promotion de M. Maurice Regnault au grade de capitaine du 232e R.I. C'est le frère du regretté Pierre Regnault, maire de Neuville-les-Decize, tombé au champ d'honneur en août 1914.
  • Vendredi 25 juin :
    À Varennes-sur-Allier, décès du frère mariste Pierre Balue, en religion Frère Rombaud, l'un des fondateurs de l'école des Minimes, âgé de 77 ans. Il s'était exilé à Grugliasco, Italie, et il était rentré à Decize comme professeur sécularisé.
    On évalue les pertes des belligérants depuis le début des hostilités : les Alliés ont perdu 3 406 000 hommes (tués, blessés, prisonniers) ; l'ennemi 5 937 000. La France à elle seule compte 304 000 tués, 575 000 blessés et 141 000 prisonniers.
  • Mercredi 30 juin :
    On apprend que M. Buisson, notaire à Decize et actuellement sergent au 13e R.I. a été grièvement blessé le 7 avril dernier ; il a été amputé du bras gauche ; il vient de revenir en convalescence dans sa famille.

    (1) Selon les trois journaux utilisés, ce soldat s'appelle Roger, Royer et Rozier.

Texte de Pierre Volut http://histoiresdedecize.pagesperso-orange.fr/index.htm et http://lesbleuetsdecizois.blogspot.fr/ mis en page par --Mnoel 4 juin 2015 à 10:06 (CEST)