Saint Sulpice

De Wiki58

Saint Sulpice

  • Surnommé "le Débonnaire" : Archevêque de Bourges.
  • Sulpice appartenait à une des familles les plus illustres du Berri. Ses parents mirent tous leurs soins à le faire élever dans la science et dans la piété. Quand il hérita, Sulpice en fit profiter les pauvres et les églises.
  • Ayant été promu au sacerdoce, il fut choisi comme aumônier par le roi Clotaire II, qui lui confia en même temps la direction des clercs de sa chapelle. Ce dernier, tombé gravement malade, puis guéri "miraculeusement" se plut à reconnaître que c'était à Sulpice qu'il était redevable de la santé qui lui fut rendue.
  • Il fut appelé en 624 à succéder à saint Austregisile sur le siège de Bourges. Élevé à l'épiscopat, il mit tout son zèle à réformer les abus qui s'étaient introduits dans la discipline ecclésiastique.
  • Il se dévoua constamment à la conversion des juifs qui se trouvaient en grand nombre dans son diocèse. Sa charité pour les pauvres ne connaissait pas de bornes ; non seulement il voulait se charger lui-même de leur faire des instructions, mais encore il savait se contenter du stricte nécessaire, afin de pouvoir leur distribuer de plus abondantes aumônes.
  • Après avoir gouverné l'église de Bourges pendant dix-sept ans, désirant s'occuper de sa sanctification d'une manière plus spéciale, il se fit nommer un coadjuteur, auquel il ne tarda pas à confier toute la direction du diocèse, ne se réservant que le soin des pauvres.
  • Il mourut le 17 janvier 644 ; quelques auteurs reculent sa mort jusqu'en 647.
  • Le diocèse de Nevers possède plusieurs églises placées sous son invocation : celles de Saint Sulpice, Entrains sur Nohain, Marcy, La Collancelle, Planchez, Authiou, Varennes Vauzelles ; l'une des églises de Saincaize Meauce et l'ancienne paroisse de Cigogne l'avaient aussi choisi comme patron.



  • Source : Hagiographie Nivernaise par Mgr Crosnier, parue en 1858 et numérisée par Gallica.

--m mirault 18 octobre 2009 à 20:10 (UTC)