Morts du canton de Decize Août 1916

De Wiki58
Guerre 1914-1918 57.jpg
Tranchées à Vauquois L'Illustration

Un "clic" sur le nom de la commune renvoie au monument aux morts et à la liste complète des noms ou au village pour les soldats qui ne figurent pas sur le monument aux morts.

Ils sont tombés au champ d'honneur.

  • 1er août : Maurice LEBRETON Fleury 41e R.I. Bois du Chamois
  • 3 août : Gilbert BENOIT La Machine 10e R.I. Fleury, Meuse
  • 5 août : Ernest ALEXANDRE Devay 10e R.I. Herny, Meuse
Marius ARGENCE Decize 134e R.I. Fleury, Meuse
Louis Georges ROBERDOT Decize capl 81e R.I. Fleury, Meuse
  • 8 août : Philippe BILLOT La Machine 229e R.I Curlu, Somme
  • 9 août : Michel DUPUIS La Machine 167e R.I. Hôpital Commercy
Jean-Marie MARQUET La Machine 229e R.I. Etinchem, Somme
  • 10 août : Pierre NÉANT La Machine 85e R.I. Les Éparges, Meuse
  • 14 août : Paul MILLOT Decize 7e R. Tirailleurs Maricourt
Georges DESCHAMPS Béard 21e R.I. Hem Monacu
  • 16 août : Henri GRIER Decize 7e R.I. Col. Doldzeli, Serbie
Adrien SALMON Verneuil 1er R. Zouaves Maricourt, Somme
  • 18 août : Abel LAUMAIN Saint-Léger Capitaine, observateur avion
  • 20 août : Charles JARDIAUX Decize 149e R.I. Saint-Jean-de-Bassel
  • 21 août : Gilbert PERRIN Decize 85e R.I. Meuse
  • 22 août : François BERNARD Druy-Parigny 21e R.I. Foucaucourt
  • 26 août : Marcel BOUCHARD Decize 54e BCP Cléry, Somme
Gilbert PERRIN Decize 85e R.I. Le Petit Monthairon


Abel Laumain

Abel Laumain, de l'infanterie à l'aviation.

  • Né le 21 mai 1890 à Saint-Léger-des-Vignes, Abel Laumain était ingénieur civil à Sèvres lors du conseil de révision ; le 7 octobre 1911, il a été incorporé au 10e Régiment d'Infanterie, élève officier en 1912, il est promu sous-lieutenant le 27 mars 1913. Il est alors affecté au 13e R.I. et passé dans la réserve.
    Rappelé lors de la déclaration de guerre, Abel Laumain est nommé lieutenant, puis capitaine à titre temporaire le 15 avril 1916. Il est cité à l'ordre de la brigade : « Officier d'un dévouement absolu et d'un courage remarquable. Pendant les bombardements des 9 et 10 septembre 1915 à l'Hartmannswillerkopf, a parcouru les boyaux de façon presque continuelle avec le plus grand mépris du danger pour rétablir les communications coupées à chaque instant. Blessé en service commandé le 23 mars 1916, a été atteint d'un coup de pied de mulet ayant provoqué une contusion de la face externe de la cuisse droite à la partie moyenne. » La Croix de Guerre accompagne cette citation.
    Abel Laumain, handicapé pour marcher, change alors d'activité : il est élève observateur en avion, affecté le 16 août 1916 au groupe de divisions d'entraînement du Plessis-Belleville (Oise). Sa carrière aéronautique est de courte durée car il meurt le 18 août, à la suite de la chute à Lizy-sur-Ourcq de l'avion à bord duquel il se trouvait.




Texte de Pierre Volut http://histoiresdedecize.pagesperso-orange.fr/index.htm et http://lesbleuetsdecizois.blogspot.fr/
mis en page par Martine NOËL
Photo d'Abel Laumain : site internet escadrille département 60.