Montreuillon curés

De Wiki58

Liste des curés de la paroisse de Montreuillon (Saint-Maurice & Saint-Jacques)

Prieuré-cure et paroisse, réunis sous l’administration du prieur jusqu'à la Révolution

  • Jean Butheau, en 1615
  • J. Berthault, en 1629 ;
  • Archange Rollot, 1656, d'Arleuf, inhumé dans le charnier des prieurs, le 3 avril 1682 ;
  • Jean Defosse, neveu du précédent, lui succède en 1682
  • Edouard Bergadé ou Bargedé, 1683, passa, l’année suivante, à Saint-Arigle de Nevers, et monta, en novembre 1705, sur le siège épiscopal de Nevers , après avoir été vicaire général en 1694, et chanoine de la cathédrale en 1701.Il est né à Corbigny en 1653. Il meurt le 20-7-1719. Il était le fils de Gaspard Bargedé, bailli de Corbigny, et de Marguerite Goussot.
  • Lebreun, 1684 ;
  • François Richou ( ou Richoux), 1695 ;
  • Guillaume Paichereau, 1704 ;
  • Jean Beaulaton, 1731, mort le 23 mai 1744 ;
  • F. Daudet, 1744
  • Louis Brillard, 1747 ;
  • François Isambert, 1763 ou 1764 ;
  • Louis Brillard,1764
  • Nicolas Javain, docteur en théologie, janvier 1767. Il est né à Salins , dans le Jura, le 11-11-1734 .Il embrasse d'abord la vie monastique ( ordre des Prémontrés, et chanoine, vraisemblablement dans une abbaye vers Villeneuve-sur-Yonne), qu'il doit quitter, suite à son attitude, avant d' être nommé à Montreuillon. Il est le premier maire de la commune, de 1790 à 1792, après avoir prêté serment. Il restera officier municipal après 1792, jusqu'au début 1794 ( dernier acte d'état-civil signé par lui le 11-2-1794) ; il devra résider, sous surveillance, à Château-Chinon ( Chinon-la-Montagne alors) jusqu'en 1795. Il redevient maire de 1800 à 1803 ( du 11-6-1800 ou 22 prairial VIII au 28-3-1803, date de sa mort). Il était de plus en plus souvent atteint de déficiences cérébrales ( erreur dans les comptes des dépenses, tables de l'état-civil classées par ordre alphabétique des prénoms); devenu dément en mars 1803, il déchirait les registres paroissiaux.
  • Jacques Thieblot, 1803. Nommé à Cervon en 1818.

La cure est vacante de 1818 à 1830.

  • Auguste Senly, 1830
  • François Fauveau, 1832 ou 1833; passe à la Martinique et devient chanoine de Saint-Denis ;
  • Michel Vivier, 1835 ; il est nommé curé de Guérigny, puis de Saint-Saulge, où il est mort ;
  • Louis Picard, 1837,décédé en 1862 ;
  • Victor-Pierre Picault, 1863
  • Jean Ducrot, 1881
  • Pierre Farinotte, 1894. Est nommé ensuite professeur au petit séminaire.
  • Louis Barbotte, 1904
  • Antonin Guilleton, 1923-1959 ( date de sa mort).

La paroisse est ensuite desservie par les curés de Mouron, d'Epiry, de Montigny-en-Morvan ou de Mhère. En 1989, la paroisse est desservie par Jean Devoucoux, qui faisait office d'infirmier dans le maquis Chaumard, anéanti par les Allemands le 31-7-1944.


Cette liste a été établie par Alain Trinquet, d’après « Le Morvand » de Jean-François Baudiau, complétée par Christian Bouchoux.