Maison de Nevers

De Wiki58

La longévité de la maison de Nevers s'explique par le fait que ce grand fief ne se transmettait pas seulement par les mâles, et que les filles ou veuves, devenues titulaires du comté ou du duché, communiquaient le titre à leurs maris.

Au 15ème siècle
A l'origine, une hypothèse

Les premiers temps du comté de Nevers sont obscurs et diversement expliqués. Il paraît à peu près certain que, pendant 2 siècles environ, il a été confondu dans le comté de Bourgogne. Il était alors sous la domination de l'archevêque de Sens, Magnus et des seigneurs Hugues Gorse et Nivilungus. Le bulletin de la Société nivernaise du 24 mars 1870, indique Guérin ou Warinus, comte de Mâcon, comme ayant eu des droits sur le Nivernais

Parmi les plus anciens ducs de Bourgogne qui prirent le titre de comte de Nevers figurent:

  • Drogon de Champagne, fils de Pépin de Herstal, maire du Palais de Bourgogne, entre autres. Nommé duc des Bourguignons après 697, décédé au printemps 708
  • Arnulf, fils de Drogon, cité comme duc en 704 et en 723, il fut battu par le Arabes à Autun en 725
  • Charles Martel, en 727, fils de Pépin de Herstal, demi-frère de Drogon, + 22 octobre 741
  • Girart de Roussillon, en 745, fondateur de l'abbaye de Vézelay (à confirmer)


Praynal (discussion) 3 avril 2019 à 19:55 (CEST)