Février 1917

De Wiki58
Guerre 1914-1918 57.jpg
Guerre 1914-1918 153.jpg

A l'Arrière.

Informations diffusées par trois journaux départementaux

La Tribune : 3 parutions par semaine, mercredi, vendredi et dimanche, sur deux pages ; après l'été, le journal paraît le mardi, jeudi et dimanche ;
Paris-Centre : quotidien distribué dans cinq départements du Centre : Nièvre, Cher, Loiret, Saône-et-Loire et Allier, et à Paris ; 2 à 4 pages ; l'information strictement nivernaise se réduit souvent à une colonne consacrée à Nevers ; de rares brèves concernent le canton de Decize, citations de soldats et faits divers ;
La Semaine Religieuse du Diocèse de Nevers : hebdomadaire paraissant le samedi.

Des communiqués militaires officiels sont extraits de trois hebdomadaires nationaux : L'Illustration, Le Miroir et Le Pays de France.

  • Jeudi 1er février : À propos du ciné. Le cinématographe est une admirable invention mais c'est un peu comme la langue d'Ésope : il propose de très beaux films historiques et des spectacles sainement joyeux, à côté de la néfaste école des films policiers qui « auréolent des gredins ». Les lecteurs peuvent se procurer le livre de M. Édouard Poulain, "Contre le cinéma, école du vice et du crime. Pour le cinéma, école d'éducation, de moralisation et de vulgarisation", publié à Besançon, vendu 3 francs.

Petite annonce :

RAY Georges, 85e d'Infanterie, 1ère Compagnie, Secteur 54, soldat au front depuis le début de la guerre, demande MARRAINE.
  • Vendredi 2 février : À propos du ciné (suite). M. Bourgier, maire de Nevers, part en guerre contre certains films qu'il veut interdire au motif suivant : « la défense de la morale publique contre l'exhibition de films dits policiers et criminels qui produisent un effet déplorable dans l'esprit de la jeunesse. »
    Citation de l'adjudant Adolphe Auguste Argence, de Decize : « Sous-officier modèle d'activité et de zèle. Précieux auxiliaire de son chef de bataillon. Pendant le bombardement des 23, 24 et 25 décembre 1916, s'est dépensé sans souci des obus pour assurer l'ordre et la sécurité. A été renversé et contusionné par l'explosion d'un obus de gros calibre tombé tout à côté de lui. ». Son père est un ancien de 1870. 9 enfants de la famille ont été mobilisés depuis 1914 : 5 garçons et 4 gendres.
  • Samedi 3 février : Selon le Daily Mail, repris par la Semaine Religieuse, le bilan d'après-guerre sera très inquiétant. Au Royaume-Uni, la baisse de la natalité a déjà privé la population de 40000 unités et la mortalité annuelle a augmenté de 50000. À ce train, la dépopulation menace. Il y aura peut-être deux femmes pour un homme, plus de vieillards que de jeunes, plus d'infirmes que de valides. Les stocks alimentaires vont se raréfier, les exportations ralentir faute de navires et les ouvriers exigeront des salaires plus élevés, ce qui déclenchera des crises.
  • Dimanche 4 février : Léon Simon, âgé de 32 ans, chiffonnier résidant à Decize, est condamné à un mois de prison par le tribunal correctionnel de Nevers pour recel d'objets de petit équipement vendus par un militaire.
  • Lundi 5 février : Rupture des relations diplomatiques entre l'Allemagne et les États-Unis.
  • Mercredi 7 février : Mort au combat du lieutenant Pierre Regnault, de Neuville-les-Decize. Paris-Centre publie des lettres très élogieuses de ses chefs hiérarchiques.
  • Vendredi 9 février : Plusieurs entreprises nivernaises travaillant pour la Défense recrutent de la main d'œuvre féminine. C'est le cas de l'Usine Boigues à Decize.
  • Samedi 10 février : La ligue Nationale contre l'Alcoolisme lance une pétition afin d' « exiger du Parlement la prohibition de l'alcool en le reléguant dans les officines de pharmacie avec la morphine, la cocaïne et autres poisons, dont il est le plus perfide et le plus dangereux. »
  • Dimanche 11 février : Accident au puits des Zagots, à La Machine. Le charretier Sébastien Joly, 41 ans, a la jambe gauche cassée par un wagonnet.
    « Nous aurons du pain de froment, mais rassis. » Le pain devra peser au moins 700 grammes et mesure 80 cm au maximum ; les pains fantaisie, biscottes et brioches sont interdits ; les pains de santé et de régime sont soumis à un contrôle strict.
  • Mardi 13 février : Pénurie de charbon : les salles de spectacle (cinémas, théâtres, etc...) seront ouvertes en matinée et soirée trois fois par semaine seulement, le jeudi, le samedi et le dimanche.
  • Mercredi 14 février : Antonin Mouchoux, 61 ans, manœuvre à l'Usine Boigues, est mort de congestion foudroyante sur son poste de travail.
  • Dimanche 18 février : Les hommes mobilisés des classes 1888 et 1889 seront mis à la disposition de l'agriculture pour les travaux de l'été.
  • Lundi 19 février : Une révolte vient d'éclater à Cuba. Les États-Unis menacent d'intervenir.
  • Vendredi 23 février : Accident à la filature dirigée par Marcel Fragny. Mme Vve Renard a la main droite coincée dans une cardeuse, un doigt est sectionné, les autres écrasés;
  • Samedi 24 février : Les Verreries de Decize – Bouteilles Clamamus. A. de Burine, gendre, successeur depuis 1901.
    Entreprise actuellement louées à MM. Charbonneaux et Cie.
    Dès la fin de la guerre, la production traditionnelle repartira.
    Conseils pour la cuisson sans feu. L'auto-cuiseur ou marmite norvégienne est une simple caisse bourrée de chiffons et de vieux papiers, dans laquelle on place la marmite après une cuisson réduite en durée. Par exemple, faire cuire sur le feu de 5 à 10 minutes des pâtes ou du riz, puis placer une à deux heures dans l'auto-cuiseur ; la chaleur est préservée par l'enrobage de la marmite et continue à cuire lentement les aliments. Pour les ragoûts, 15 à 25 minutes sur le feu et 4 heures dans l'autocuiseur. Pour les pots au feu 35 minutes au feu et 5 heures de cuisson sans feu. Des économies de chauffage qui ne sont pas négligeables.

Petites annonces:

À vendre automobile Ford 1916 neuve, 5600 F.
À vendre sanglier mâle 50 à 60 kgs, très docile.
On demande une bonne munie de sérieuses références.
On demande un homme pour chevaux, sachant labourer.
Henri Prévost, garagiste à Decize, achète bon prix bicyclettes d'occasion.
Bonne nourrice, 23 ans, demande place dans maison bourgeoise.
  • Mardi 27 février : Brillant succès anglais en Mésopotamie. La ville de Kut-el-Amara a été prise. Nombreux prisonniers turcs.
  • Mercredi 28 février : Les salaires dans les Usines de Guerre sont incitatifs. Les hommes gagnent 0,55 F par heure, les femmes 0,30 à 0,35 F ; un ouvrier qualifié, fraiseur, chaudronnier ou toupilleur peut gagner 0,80 F par heure.

L'association L'Aide aux Aveugles est présidée par Mme Brée de Pouilly-sur-Loire.
Paris-Centre publie un poème signé E.D. Afin de lancer une souscription.

Il est aveugle... Il a vingt ans !
La nuit loge sous sa paupière,
Et pour toujours... adieu lumière,
Beaux ciels d'été, fleurs de printemps !
Il est aveugle, il a vingt ans !

Il a défendu son drapeau,
Affronté la balle assassine,
Quand un jet de flamme en sourdine
L'aveugla, sans trouer sa peau,
Il a défendu son drapeau !

Pour lui, nous vous tendons la main...
Afin qu'il ait une demeure...
Qu'aucun de ses enfants ne pleure
Et qu'il soit sûr du lendemain
Pour lui, nous vous tendons la main.

La situation militaire

Dans l'ensemble, le front occidental est relativement calme. Pendant la première semaine de février, quelques coups de main ont permis de gagner un peu de terrain à Tracy-le-Val (Oise), dans la forêt de Parroy (Lorraine). L'armée anglaise a progressé dans l'Artois, à Souchez, à Neuville-Saint-Vaast.
Du 8 au 14 février, c'est en Italie que se sont produits les plus violents combats autour de la ville de Gorizia.
Du 15 au 17 février, l'ennemi a attaqué la Butte du Mesnil (Champagne), dans un pandémonium de mines et de bombe. Mais son avance a pu être contenue.
Sur les deux rives de la rivière Ancre (Somme), nos alliés britanniques ont avancé d'environ un kilomètre. La retraite allemande dans ce secteur s'est amplifiée jusqu'à la fin du mois.
En Mésopotamie, les forces anglo-indiennes ont pris la forteresse de Kut-el-Amra.
Le 25 février, le paquebot Laconiaa été torpillé près des côtes de l'Irlande. La plupart des passagers et membres de l'équipage ont pu être sauvés. On déplore toutefois la mort d'une famille américaine et la disparition d'une dizaine de personnes.

Texte de Pierre Volut http://histoiresdedecize.pagesperso-orange.fr/index.htm et http://lesbleuetsdecizois.blogspot.fr/ mis en page par Martine NOËL 20 février 2017