Vendanges 2013

De Wiki58

« Elles sont tardives cette année ? »

Malgré les « on dit » et les « dis donc », les vendanges arrivent à une période plutôt normale en 2013. Les 100 jours de la floraison ont, certes, été retardés quelque peu par un printemps tardant à se montrer, mais l’histoire nous donne une réponse ! Et si on jetait un coup d’œil dans le rétro ? Au XVIIème, la récolte s’effectuait courant septembre et depuis les années 2000, elle se faisait vers la fin septembre. Voilà le pourquoi du « dis donc »! C’est normal !

En pleine préparation…

Prévu pour le début de la 2ème semaine d’octobre, la cueillette des grappes est actuellement en pleine attente. En ce moment même, le travail du vigneron est la préparation de la vinification. Chaque année sur les coteaux de Loire, il faut commencer à faire une première sélection en enlevant les raisins gorgés d’eau, le matériel doit également être peaufiné et tendre vers une qualité sanitaire du fruit et des installations optimales

Il y a 4 semaines déjà, le professionnel de la vigne effectuait ses premiers prélèvements afin de contrôler le taux de sucre, l’acidité et le PH de ses raisins afin d’en dégager un indice de maturité. Bonne ou mauvaise année du vin nivernais ? A cette période, tous les espoirs sont encore permis pour le vigneron !

Et le raisin devient vin !

Le départ des vendanges donné par la préfecture (à partir du 5 octobre?), matin, midi et soir, le viticulteur effectue au fur et à mesure de la récolte un suivi extrêmement précis de la transformation de son jus de raisin (appelé moût) en vin, étape de fermentation alcoolique où les ajustements sont effectués pendant au minimum 15 jours. Dans le même temps, les vignerons de la Nièvre se préparent déjà à l’année suivante, à l’extérieur, des marques sont laissées sur les ceps qui seront retirés au sein des passerelles afin de préparer le nouvel hiver et la taille, le repiquage et les nouvelles plantations.

Partager le plaisir de la 1ère dégustation…

Enfin, l’heure est arrivée ! Après la vinification puis la mise en bouteille et avant d’être expédiées à 70% vers l’étranger (L’Angleterre, le plus consommateurs de nos vins, les Etats-Unis et le reste de l’Europe), les premières bouteilles sortent de cave. Les premières couleurs se dévoilent dans le verre et les premières sensations olfactives apparaissent ! Impatient et curieux, le viticulteur voit alors une année de travail être dégustée en quelques minutes ! Quel va être le caractère de cette année ? Reconnaitrons-nous le côté terroir et l’expression de nos vins nivernais ? Un peu de patience, quelques semaines encore…

Source: www.escalegourmandeennievre.com