Vandenesse château

De Wiki58
Le château de Vandenesse
  • Un quart d’heure avant de l’acheter, ils n’en étaient pas encore propriétaires, aurait-on pu dire de ceux qui firent l’acquisition de ce château à la fin du 15e siècle.
  • En effet, la famille de Chabannes dont l’un des représentants les plus célèbres n’est autre que Monsieur de la Palisse, a transformé la maison forte de Vandenesse en château à plan circulaire, défendu par six tours.
  • Le domaine passe ensuite aux Du Bois de Fienne puis devient un marquisat sous Louis XIV, et donc propriété de Charles-Léonard de Baylens, marquis de Poyanne.
  • La Révolution éclate, le château perd ses meubles puis est racheté par un certain Bourbon-Gravière qui détruit tout le côté nord-ouest.
  • Au 19e siècle, Charles Elie de Talleyrand Périgord, prince de Chalais apparenté à l'Evêque d'Autun, en devient propriétaire.
  • En 1883, c’est le comte de Mérode qui le possède ; il passe ensuite à son cousin, le comte de la Roche Aymon.
  • Aujourd’hui il ne subsiste que le donjon carré, une tour carrée et deux tours rondes reliées par des corps de logis.
  • Inscrit aux Monuments Historiques le 11/09/1998, c’est aujourd’hui une propriété privée.

Récit du comte F. de La Roche Aymon

Comme la plupart des anciennes seigneuries, Vandenesse, son château et sa terre sont liés à l’histoire de notre province comme à celle de la nation.

Il est probable que le site a été habité depuis des temps très reculés, en tous cas, de récents travaux de drainage entrepris dans les prés qui jouxtent le château ont fait apparaitre des fondations importantes que l'on peut faire remonter à l’époque gallo-romaine. Nous ne connaissons pas la date exacte de la construction du château, il est probable que celui qui est parvenu jusqu’à nous date de la fin du XIVe siècle ou du début du XVe et qu’il réunit différents éléments de fortifications préalablement ruinés par les guerres.

Le château a subi les injures du temps et celles des guerres. Il a surtout eu à souffrir de la révolution française, l’un des acquéreurs nationaux, le sieur Bourbon-Gravière ayant fait démolir la partie nord-ouest qui était sans doute la partie à usage noble de cette demeure, Lors de la dernière guerre, les troupes allemandes occupèrent le château à plusieurs reprises, le mobilier fut entièrement pillé ou brûlé.


Michel Mirault et Fleur Descat

Sources et liens complémentaires