Saint Seine église

De Wiki58

L'église Saint Seine

L'église Saint Seine de Saint Seine

12ème-16ème-18ème siècles
L’église de Saint-Seine, romane, possède une abside voûtée en cul-de-four, dont la corniche est ornée, sur son larmier, de volutes saillantes. Louis d'Amboise, évêque d'Autun de 1501 a 1503, fait édifier le bras nord du transept.
C'est au 18ème siècle qu'est construit le bras sud, beaucoup plus modeste, sans doute à l'instigation d'un tailleur qui y fait sculpter les insignes de sa corporation. L’église, orientée, est pourvue d'un imposant clocher, placé latéralement. Son chœur est garni de stalles en chêne.

Le portail roman est composé d'un linteau, entouré de deux archivoltes en plein cintre ornées de losanges. Elles sont faites en pierres rouges et blanches, reposant sur deux colonnes de pierre rouge. La chapelle du bras nord du transept, édifiée par louis d'Amboise, est pourvue d'une clef de voûte comportant les armes du constructeur "palé d'or et de gueules"; elles sont également sculptées sur les consoles qui reçoivent les retombées des ogives prismatiques.

L'église paroissiale, construite au XIIe siècle, comprend une nef rectangulaire plafonnée, suivie d'une travée de chœur plus étroite, couverte d'un berceau plein cintre, et d'une abside semi-circulaire voûtée en cul de four. La travée de chœur est flanquée au sud de la tour du clocher, de plan carré. Tout cet ensemble du XIIe siècle, bien orienté, a été intégralement conservé.

Par la suite, quelques adjonctions furent réalisées. Au tout début du XVIe siècle, Louis d'Amboise, évêque d'Autun, fit construire une vaste chapelle contre le côté nord de la nef, chapelle couverte d'une voûte d'ogives avec supports et clef de voûte sculptés aux armes du fondateur. La fenêtre qui éclaire cette chapelle est ornée d'un magnifique vitrail (MH) de 1 m 80 de hauteur sur 0,90 m de large, représentant la crucifixion. Ce vitrail porte également les armes de Louis d'Amboise.

Côté sud de l'édifice, contre le mur de la nef et la tour du clocher, une seconde chapelle, voûtée en berceau transversal plein cintre, fut construite au début du XVIIIe siècle. Son autel est décoré d'un retable en bois doré et sculpté, du XVIIe siècle. Le portail d'entrée de la nef, sous un arc plein cintre, s'ouvre dans un décor de moellons de grès rouge et rose disposés en damier, du plus bel effet.

La statue de Saint Sébastien

17ème siècle, en chêne peint (H: 80 cm), dans l'église.

Cette statue d'art populaire représente Saint Sébastien, soldat de l’armée romaine, né sans doute à Milan. II est nommé commandant de la garde prétorienne, sa foi chrétienne n’étant pas connue. Soutenant les prisonniers persécutés pour leur foi, il est arrêté et condamné à mort. Deux soldats le criblent de flèches, mais aide par Irène, veuve du martyr Castulus, il guérit. Pour avoir défié l'empereur, il est ensuite lapide et jeté dans l’égout de Rome. Une chrétienne, qu'il visite en songe, retrouve son corps et l'inhume dans une catacombe de la via Appia. Saint Sébastien est censé arrêter les épidémies de peste.

Parmi le mobilier, citons une statue de St Sébastien, XVIIe siècle, en bois polychrome (habituellement à la sacristie), et une statue de St Vincent en diacre, sur le retable de la chapelle sud. La présence de St Vincent, patron des vignerons, s'explique à St Seine, qui fut autrefois une commune viticole importante. Il reste d'ailleurs encore quelques hectares de vignes dans la commune. Le chœur et l'abside sont entourés de belles boiseries et le maître autel est surmonté d'un baldaquin en bois.

La chapelle du Champ de la Vigne

La chapelle de Saint Seine

M. Jault, propriétaire du terrain du Champ-de-la-Vigne, fait édifier cette chapelle en pierre calcaire à l’écart du bourg, sur une hauteur en direction de Maltat, à l'emplacement d'une croix érigée en 1883. La construction s'achève en 1886.

C'est un petit édifice, compose d'une travée, dont l'abside est octogonale, et surmonté d'un clocheton de pierre.



Sources :

  • Le patrimoine des communes de la Nièvre – Editions Flohic
  • Roland Niaux, 09 février 1994 - Publication électronique : 2006-2007

Photo : Éric Monnier (GenNièvre)


--m mirault 18 mars 2011 à 13:40 (CET) --Patrick Raynal 1 février 2014 à 19:54 (CET)