Ponts de Cosne sur Loire

De Wiki58

Le pont suspendu sur la Loire

Vue générale

Le pont suspendu, construit en 1959, fait le lien entre la ville de Cosne sur Loire et le département du Cher. Il a été bâti à la place d'un ouvrage qui a été détruit par les bombardements en 1940. Pendant presque 20 ans, il a été remplacé par une passerelle en bois.

L'ouvrage provisoire


Le pont de Port Aubry

Relevé de l'Ecole nationale des Ponts et Chaussées, Folio 4969

Le viaduc de Port Aubry est un pont ferroviaire français qui franchit la Loire en reliant Cosne sur Loire à Bannay (Cher). Cet ouvrage a été construit sur l'ancienne voie ferrée militaire « Bourges - Toul » par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans, d’où le nom qui lui est donné localement de « pont du P.-O. ». D’une longueur totale de 828 m, il figure parmi les plus longs ponts en treillis ferroviaires de France.

Description

Ce pont de 8m de large, comporte 14 travées de 60 m, deux culées et une structure métallique comptant près d’un million de rivets pour un poids total de 5000 tonnes. Les 13 piles sont en maçonnerie, les fondations ont été réalisées par la compagnie Eiffel

Histoire

Relevé de l'Ecole nationale des Ponts et Chaussées, Folio 4969
  • Port Aubry, au bord de la Loire en amont de Cosne est identifié dès le 13ème siècle. Le nom est parfois orthographié Port Obry ou encore Port au Bry, voire Port au Berry.
  • Un port a existé à cet endroit jusqu’au 18ème siècle et un bac pour traverser. La construction d'un pont à cet endroit s'inscrit dans une logique d'évolution.
  • La construction démarre le 18 octobtr 1890 pour s'achever le 18 décembre 1893, jour où il est traversé par un premier train à vapeur.
  • Pour le retour d’exode à l’été 1940, une voie est recouverte de planches pour permettre le passage des voitures.
  • En juillet 1944, l’occupant allemand fait exploser la 3e travée.
  • Anciennement à double voie, la ligne est mise à voie unique en 1950.
  • En 1966 on supprime le transports de voyageurs entre Cosne et Bourges.
  • La ligne est peu à peu démantelée ne laissant que le tronçon Cosne - Saint Satur
  • L’année 2000 voit le dernier passage d'un train de céréales venant des silos de Saint Satur.
  • En 2004, un couple reprend l'exploitation de la voie en créant un cyclorail


Sources:

  • wikipedia.fr
  • Revue Ma Nièvre secrète HS novembre 2015
  • terres-et-seigneurs-en-donziais.fr


Praynal (discussion) mars-juin 2018