Perroy château

De Wiki58

Histoire et description

La façade principale

Bâti au XIVe siècle, sur un rocher entouré de marécages le long de la vallée du Nohain, il possède des douves naturelles de 200 à 300 mètres de large. Il s'agit d'une impressionnante maison fort remaniée à plusieurs reprises au cours des ans.

A l'origine, on y trouvait une baille, terre-plein entouré de murs et de fossés, pour se défendre des assaillants éventuels, et une basse-cour, enclos fortifié dans lequel se trouvaient les bâtiments agricoles. Aujourd'hui, seul subsiste le château proprement dit.

Construit sur un plan régulier et symétrique, il comprend 4 pavillons rectangulaires reliés par des courtines, avec 4 tours d'angle, talutées à leur base, flanquées de bretêches et percées de meurtrières.

Le portail fortifié comprend des rainures pour les bras des pont-levis et la herse. G de Soultrait évoque une bretêche et les armoiries de Nicolas, duc de Vitry, qui aurait fait restaurer le château vers 1620.

La cour intérieure



La cour intérieure mesure 27 m sur 22,40 m. On y observe des ouvertures de diverses époques. Un cadran solaire est gravé sur le mur faisant face au portail d'entrée. Le corps de logis Est (le seul d'origine) comporte des pièces voûtées et des escaliers dans l'épaisseur des murs, fort larges.

Dans le pavillon Nord-Ouest, on peut admirer une salle de 9 m sur 17.50m, avec une charpente en carène de bâteau. Dans la tour Nord, une magnifique cheminée sculptée, datant probablement du XVe siècle.



Les propriétaires successifs

  • 1332 : Gilles de Sully, sire de la Motte et Beaulmont
  • 1359 : Arnaud de Cervoles, dit l'Archiprêtre, chef de bande chargé par la Comtesse de Nevers de chasser les anglo-navarrais. Révoqué de ses fonctions, il s'empare de plusieurs châteaux, dont celui de Perroy. Il le remettra par la suite au Comte de Tancarville, créancier de la Comtesse.
  • 1371 : Alexandre de Bazoches en est propriétaire. Son fils Jean le transformera en une forteresse inviolable.
  • 1426 : Perrinet de Gressart, chef de bande, capitaine et aventurier au service du duc de Bourgogne au cours de la Guerre de Cent Ans, achète le château à Jeanne de Bazoches pour 800 écus d'or. C'est lui qui y fit construire à proximité une forge, afin d'y fabriquer des armes et des canons.
L'impressionnante façade vue de la route
  • 1446 : Guillaume Jouvenel des Ursins (1401-1472), Chancelier de France, achète une partie du château à Huguette de Corvol, veuve de Perrinet Gressart, puis le reste aux autres héritiers, vingt ans plus tard.
  • 1547 : Charles de l'Hôpital en devient propriétaire. C'est Nicolas de l'Hôpital qui modernise le pavillon du Sud Ouest, dans le style Louis XIII.
  • 1644 : Ce sont les de Brancas qui le possèdent. Ensuite, de nombreux propriétaires se succèderont.
  • 1853 : Le château est acheté par Jean de Monmignaut. Il est aujourd'hui encore dans cette famille.


Sources bibliographiques :
- Châteaux et Manoirs du Nivernais - La Camosine - 2005 - Tome II, pp 77-80
- Les annales du Pays Nivernais - La Camosine N°6 – Les châteaux de la Nièvre, p 16
- Département de la Nièvre (Le) - G de Soultrait - Editions Res Universis, p. 101
- Patrimoine des communes de la Nièvre (Le) - Editions Flohic 1999, p. 407


Brigitte Foudrier - octobre 2008 pour Wiki58