Onlay

De Wiki58

Chroniques judiciaires sous l'ancien Régime

La justice et les lettres de rémission.

1394 : Guiot Rennon, jeune homme d'Onlay, expose que Renard avait acheté une cuisse de porc et l'avait donnée à porter à Moulins Engilbert, à Macaut, lequel la déroba pour son usage. Plus tard, s'étant rencontré chez Jean Guillaude, prêtre, chapelain d'Onlay, qui avait taverne, ils se dirent des paroles de haine et Guiot ayant été chercher des porcs, rencontra les individus qui l'injurièrent et lui jetèrent des pierres ; en se défendant contre eux, il lança une pierre si malencontreusement qu'il tua Macaut. Il est retenu pour ce fait dans la prison du comté de Nevers à la prison de Moulins Engilbert, et s'adresse au Roi qui l'acquitte en lui infligeant un mois de prison en plus de ce qu'il avait fait.~

1394 : Jean Duboys, pauvre laboureur, âgé de soixante ans, allait faucher dans un pré, quand il rencontra Guillaume Robert, se disputa, lui donna des coups de poing et lui répartit : "P. pour la bourgeoisie et pour le Roy". Il était ivre, mais craignant pour ses paroles dites dans la bataille, sans blessures, il s'adresse au Roi qui l'acquitte après un mois de prison fermée au pain et à l'eau.

  • Source : Chroniques judiciaires au XIV,XV,XVIèmes siècles et lettres de rémission - Jacquie Bernard
  • Transcripteur : Mabalivet (discussion) 20 avril 2020 à 16:00 (CEST)