Nevers rue du Général Lespinasse

De Wiki58

RUE GÉNÉRAL LESPINASSE à NEVERS (Initialement rue du Général de Lespinasse. La particule a disparu de la liste officielle des rues)

Le général Augustin de Lespinasse
  • C'est, pour ainsi dire, un accent circonflexe enté sur la rue de l'Aiguillon à laquelle cette rue tient par ses deux extrémités. Elle portait jadis le nom de rue tendant de la fontaine Saint-Loup aux Bédisses, puis se nomma simplement rue des Bédisses(1).
    On cite, en 1408, la grange des Bédices.
    II paraît que, déjà, en 1345, les religieux d'Apponay, commune de Rémilly, possédaient le domaine des Bédisses, près duquel se trouvait, en 1758, la chaume des Bouillons.
    En 1566, le village des Bédisses était de la paroisse de Saint-Laurent de Nevers.
    C'est le 31 mai 1899 que la rue des Bédisses a pris le nom du Général de Lespinasse (Augustin), né à Pouilly-sur-Loire, le 8 octobre 1736, et dont la carrière fut curieuse. Général de division, comte de l'Empire, sénateur, chambellan de l'Empereur, il fut fait pair de France par Louis XVIII.
    M. Lamour, ayant prolongé, à travers sa propriété, cette rue jusqu'à la rue d'Alsace-Lorraine, demanda à la ville le remboursement de la moitié du prix des terrains, qu'il évaluait à 8.500 francs. Le 16 mai 1905, le Conseil municipal rejeta cette demande, attendu qu'un règlement ne permettait pas à la ville d'accepter une rue nouvelle si les terrains n'étaient pas cédés gratuitement et si les travaux n'avaient pas été exécutés conformément audit règlement.


Note : La rue dite des Bédisses est devenue la rue Michel Vieuchange. Quant à la rue du Général Lespinasse, elle a été transférée. Elle relie désormais la rue Milheu-Bartheneuf à la rue Commandant Paul Pierre Clerc.


(1) Jadis Bédisse signifiait osier, et Bédissière oseraie.

Victor GUENEAU dans Mémoires de la Société académique du Nivernais – 1925/T27 et Nevers Pas à Pas (François Lechat)
Image : Gallica