Nevers place de Nièvre

De Wiki58

PLACE DE NIÈVRE à NEVERS (Devenue place des Carmélites)

  • En 1350, Jean Vaudin, demeurant à Nevers, vend à Perrin Coqu, de la même ville, moyennant 27 livres tournois, un « appendice » de maison sis à Nevers, rue de la Boullerie, auprès de la place qui se trouve devant la porte de Laboureot.

    En 1790, le nord de cette place, entre la rue Aublanc et la rue de la Tourterelle, qui était jadis la partie initiale de la rue de la Vieille-Chèvrerie, est désigné sous le nom de rue du Cocu. Au plan cadastral (1835) une petite rue joignant la précédente à celle de Nièvre, en passant au milieu de la place, porte le nom de rue des Égouts. Rue du Cocu et rue des Égouts ont disparu sous Louis-Philippe, et la petite place de Nièvre, créée sur leur emplacement en 1837-44, a été plantée d'arbres.

    Victor GUENEAU dans Mémoires de la Société académique du Nivernais – 1927/T29