Neuvy sur Loire église

De Wiki58

L'église Saint Laurent de Neuvy sur Loire

L'église Saint Laurent

Elle fut édifiée au XIIIe siècle, à l'est du bourg, et en hauteur, ce qui lui a permis d'échapper à la fois aux crues de la Loire et en partie aux bombardements de la 2e guerre mondiale.


Les 3 travées du choeur et la première travée de la nef sont voûtées d'arête, séparées par des arcs-doubleaux sur pilastres à imposte. Une autre travée est voûtée avec des membrures rondes portées par des petites colonnes à chapiteaux de crosses végétales et arc-doubleau garni de tores Les 2 travées situées à l'ouest sont voûtées sur croisée d'ogives.

Dans le choeur, se trouve l'épitaphe de Pierre Bouchet, seigneur de Chauffort, décédé en 1621. On peut admirer, au plafond de la chaire, une colombe en bois sculpté datant du XVIIIe siècle. Un tableau de St Vincent, datant du XVIIe siècle est inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Saint Vincent, avec la vigne et le blé, figure sur un vitrail.

Jean Linard, potier et sculpteur nivernais, a réalisé plusieurs oeuvres pour l'église, notamment :

  • un baptistère, support de cierge pascal
  • un autel, dont la table est en forme de meule de moulin
  • un tabernacle, en forme de pyramide


Au XVIe siècle, deux chapelles ont été ajoutées, voûtées sur membrures prismatiques et à fenêtres à remplage flamboyant :


Chapelle Sud

On peut y voir l'épitaphe de Claude Rochecouart, veuve de Jean du Chesnay, seigneur de Neuvy, morte au début du XVIIe siècle.

S'y trouve également une grande tapisserie, figurant une colombe blanche sur des draps bleus, et où les habitants de Neuvy ont déposé leurs empreintes de diverses couleurs.


Chapelle Nord

Elle fut construite en 1530 à la demande d'Edmé du Chesnay, premier seigneur de Neuvy, avec le caveau familial.

A la clef de voûte, on peut y voir le blason des du Chesnay : un écu à 3 chaînes en pal, avec 2 anges tenant 3 coquilles. On retrouve au mur un écusson similaire, sculpté et peint, et entouré du collier de Saint Michel.

2 épitaphes sont visibles : celles de Georges de Guiscard, chevalier, comte de la Bourlie et de Neuvy (décédé en 1693) et de sa femme, Geneviève de Longueval (décédée en 1681), ainsi que les écussons des 2 familles.


Sources :
N° 89 de la Camosine, consacré aux deux cantons de Cosne Cours sur Loire


Brigitte Foudrier - septembre 2008 pour Wiki58