Montigny sur Canne église

De Wiki58

L'église Saint Symphorien

L'église Saint Symphorien de Montigny sur Canne
  • Église paroissiale de Saint Symphorien, fin du XIIè siècle, remaniée au XVIè.
  • Plan en forme de croix latine.
  • Abside voûtée en cul-de-four ovoïde, percée de trois fenêtres cintrées sous lesquelles règne un cordon ; à la naissance de la voûte, corniche ornée de perles ; au sud de l'abside, sacristie voûtée sur ogives prismatiques, XVè siècle.
  • Chœur très court voûté en berceau brisé.
  • Voûtes du transept sur ogives, prismatiques au centre, rondes au bras sud, refaites en bois au bras nord ; la partie centrale portée par quatre arcs brisés qui retombent sur des colonnes engagées à chapiteaux romans fort simples.
  • Nef non voûtée ; quatre petites fenêtres en plein cintre.
  • Chapelle au nord tout à fait sans caractère ; au sud de l'abside, sacristie du XVIè siècle voûtée sur ogives prismatiques.
  • Porte en saillie formée d'un bandeau plat et d'un boudin ; colonnes engagées à chapiteaux sculptés : à gauche le sacrifice d'Abraham, à droite une sirène.
  • Trois baies cintrées perçaient la façade ; elles ont été bouchées.
  • Antéfixe, en forme de croix grecque, au sommet du pignon.
  • Clocher carré central percé sur chaque face de quatre baies cintrées disposées deux à deux, garnies de colonnettes à chapiteaux de moulures.
  • Aux quatre faces de ce clocher sont de grosses représentations des évangélistes, XVè siècle.
  • Deux cloches avec inscriptions, l'une de 1509, l'autre de 1680.
  • Deux pierres tumulaires du XIIIè siècle y portent en relief, l'une, une croix fleurdelisée haussée sur des degrés, accostée à droite d'un écu posé sur une épée, et sur cet écu quelque chose qui ressemble à un lambel ; l'autre une croix seulement.



Sources : Répertoire archéologique du département de la Nièvre rédigé sous les auspices de la Société nivernaise des Lettres, sciences et arts par M. le comte de Soultrait ; impr. nationale (Paris) – 1875 et Patrimoine des communes de la Nièvre (Éditions Flohic)
Photo : Éric Monnier (GenNièvre)
--m mirault