Montigny aux Amognes église

De Wiki58

L'église Saint Louis

L'église Saint Louis


  • Eglise paroissiale de Saint Louis, première moitié du XIIe siècle ; plan rectangulaire terminé par une abside en cul-de-four, dont les parois sont garnies d'arcatures sur colonnettes à chapiteaux sculptés d'entrelacs et de feuilles d'eau ; chœur voûté en berceau, arc-doubleaux qui retombent sur des colonnes engagées dans des pilastres à chapiteaux romans fort simples ; nef non voûtée ; fenêtres cintrées.
  • Belle façade terminée en fronton.
  • Portail en saillie : la porte, carrée, ouverte sous trois bandeaux cintrés de claveaux alvéolés en retraite, avec baguettes et dents de scie sur les angles ; colonnettes à chapiteaux sculptés de peu de relief.
  • De chaque côté du portail, un pilastre auquel est appliquée une colonne engagée dont le chapiteau ne porte plus rien, et deux arcatures cintrées, sur colonnettes, garnissant la façade jusqu'aux contre-forts plat qui en appuient les extrémités, et qui sont eux-mêmes doublés de pilastres de la même hauteur que les colonnes engagées ; ces pilastres et ces colonnes engagées portaient sans doute le toit d'un porche.
  • Contre-forts refaits à la nef, ceux de l'abside talutés au sommet ; les fenêtres de cette dernière partie de l'église encadrées par un cordon billeté ; modillons uniformes ornés seulement d'une espèce de crosse.
  • Le clocher central est une petite flèche recouverte en ardoise.

  • Sur une pierre de l'abside, près d'un bénitier, cette inscription gravée en lettres minuscules gothiques :
soubz ceste croix cy gist deuat ce lieu.
honnourable homme pierre de beaulieu.
qui trespassa cest chouse bien certaine.
le vendredi apres la magdelaine.
lorsque a neuers pluss et la mort prise.
lan mil cccc et soixante quinze.
prions chacun a dieu et noustre dame.
quen paradis soit logée son ame :
amen.
  • Cette autre inscription, aussi en minuscules gothiques, est gravée sur un contre-fort :
bones gens qui par cy passes
pries dieu pour les trespasses
aie fideliu requiescat in gaudin
ceste egiue (engive) : a : este : fcte : par : les : paroissiens
lan mil ve : et : vii : de : jug (juin)



Source : Répertoire archéologique du département de la Nièvre rédigé sous les auspices de la Société nivernaise des Lettres, sciences et arts par M. le comte de Soultrait ; impr. nationale (Paris) – 1875.

--m mirault 10 mai 2010 à 07:00 (UTC)