Dornes

De Wiki58
  • Le bourg de Dornes est rassemblé dans un ovale autour de sa place du marché. Les édifices les plus intéressants, l'ancien hôpital et la chapelle du Bon Pasteur, sont actuellement en cours de rénovation. Ils ont été fondés au siècle dernier par Mme Lefebvre, née Marie-Antoinette de Marne, châtelaine de Dornes. Cette belle construction en briques devait accueillir une école de filles et un hospice, tenus par des religieuses. En 1898, le maire de Dornes, le docteur Brouillet, expulsa les religieuses : un long procès s'ensuivit entre la commune et les héritiers de la fondatrice, qui obtinrent gain de cause. Jusqu'en 1922, la commune ne posséda pas d'école publique : les deux écoles privées et gratuites du Bon Pasteur et du Sacré-Cœur, dépendaient toutes deux de la fondation Lefebvre.


  • L'abbé Philippe Ponsard est né à Dornes en 1876. Il a été professeur de rhétorique au petit séminaire de Nevers, puis à Nice et au collège de Juilly ; il est mort en 1958. Il a rédigé le sonnet suivant, intitulé Dornes :
Il n'a pour horizon ni la mer ondulée,
Ni les monts incertains, capricieux décor.
Penchant son clocher gris sur la blanche vallée,
Dornes, dans un berceau de peupliers, s'endort.


La Dornette murmure une chanson voilée
Que scande quelquefois le son lointain du cor ;
Et sur la plaine immense et presque désolée
Le tranquille soleil épand ses nappes d'or.


C'est partout le silence et la monotonie,
C'est le calme mystique et la paix infinie
Où l'âme se sent près de la Divinité.
Ah ! tu nous plais ainsi, douce Patrie, ô Dornes ;
Et lorsqu'on a goûté tes solitudes mornes,
On ne veut plus aimer que leur grave beauté !"

Sources : Parcours à travers le Sud-Nivernais, Pierre Volut, in Nièvre, vert pays des eaux vives, CAMOSINE, 2000, p. 244.