Cosne sur Loire bâtiments publics

De Wiki58

La caserne Binot

Historique

Un petit souvenir de la caserne
  • Depuis le Moyen-Age, pour la défense du château, les évêques d'Auxerre entretiennent un détachement de chevaliers appartenant à l'ordre des Templiers ; Cosne, jusqu'à une période récente a toujours été une garnison, parfois contre son gré quand il s'agissait de troupes étrangères.
  • Elle héberge un fort contingent anglais jusqu'à la Révolution, une compagnie de carabiniers de Desporte, et s'enorgueillit d'une milice bourgeoise dont le corps de garde se tient dans l'actuel musée.
  • En 1789, c'est le Royal Piémont (devenu plus tard 14ème Régiment de Cavalerie) qui y tient ses quartiers tandis qu'est constitué un Bataillon de Garde Nationale à 7 compagnies dont une de canonniers.
  • Occupée en 1814 par les Cosaques, en 1815 par les troupes du Comte de Lehrbach, il est prévu qu'elle devienne en 1848 le lieu de stationnement d'un Bataillon du 56ème Régiment d'Infanterie, mais celui-ci, logé chez l'habitant, faute de cantonnement adapté, ne reste que trois semaines.
  • Achevée en 1876, la caserne baptisée Binot, du nom d'un général d'Empire tué à Eylau, accueille la même année le 85ème Régiment d'Infanterie de Ligne.
  • Dans le cœur des Cosnois, le 85 est toujours leur régiment, tant il a tenu de place dans la vie locale, et le « Salut au 85 », marche composée par son chef de musique, F. Petit est considérée comme la « Marseillaise Cosnoise ». L'héroïsme de ses soldats de recrutement nivernais et berrichon, au cours de la première guerre mondiale, a profondément et durablement marqué la ville.
  • Le Régiment est dissout en 1920 et la caserne est alors tenue par l'École d'Aérostation Militaire et par le centre national militaire d'éducation physique, puis en 1930 par le 3ème bataillon du 95ème Régiment d'Infanterie et ce jusqu'à la défaite.
  • De 1940 à 1944, l'armée allemande y installe une école de pionniers ainsi que diverses unités.
  • Le 23 août 1944, l'occupant, avant de s'enfuir, fait sauter les bâtiments dont les pierres serviront, sur le même emplacement à la construction des premières HLM.

Quelques cartes postales

Route de Nevers
Entrée
Jardins
Intérieur



--m mirault 10 juillet 2014 à 08:45 (CEST)
Source : d'après Marc Morin sur le site acosne