Chevenon

De Wiki58

Chevenon se découvre en partant de Nevers, direction de Decize. La départementale 13 serpente entre canal latéral à la Loire et bocages.

Entre Loire et Allier, à quelques encablures de Magny Cours et son célèbre circuit nous découvrons, sur une butte, le village de Chevenon, son église Saint Martin avec son échelle originale sur le côté pour accéder au clocher.

Les origines lointaines de Chevenon remontent vraisemblablement à l’âge du bronze. Quelques vestiges retrouvés au lieu-dit l’Atelier semblent attester également d’une occupation à l’époque gallo-romaine.

Mais la véritable histoire de Chevenon commence au Moyen Âge avec la construction de l’église Saint-Martin dont la partie la plus ancienne remonte au 12ème siècle et par l’édification du château féodal au 14ème siècle.

Depuis le haut Moyen Âge, une place forte contrôlant le trafic batelier de la Loire existe à Chevenon. Les sires de Chevenon sont des familiers des rois Charles V, Charles VI et, plus tard, de Louis XI et d'Henri II et leur réputation n'est pas sans taches. Ils prélèvent un lourd butin au cours des campagnes militaires et rançonnent le trafic sur la Loire. Le renforcement du pouvoir royal sous Henri IV met fin aux exactions.

L’actuelle commune de Chevenon était autrefois moins étendue car la partie sud correspondait à la commune de Jaugenay. En 1834 les deux communes fusionnent pour former Chevenon-Jaugenay jusqu’en 1923, date à partir de laquelle on ne conserva que l’appellation Chevenon. Jaugenay reste pour le nom de ce quartier. De cette commune de Jaugenay ne subsiste que la chapelle Saint-Etienne dorénavant appelée chapelle de Jaugenay et quelques maisons.

L'histoire de Chevenon s'inscrit dans l'ère industrielle par sa proximité avec Imphy grand site sidérurgique (invention de l'Invar).

Le transbordeur, mis en service en 1900, a été construit par l'entreprise Neyret-Brenier, à Saint-Martin d'Hères près de Grenoble. Ce système partait du canal latéral à la Loire jusqu'à l'usine d'Imphy.

L'installation se trouvait non loin du pont sur le canal en direction d'Imphy vers un lieu dit Les Colons.

Des péniches tirées par des mulets et chargées de charbon arrivaient à Chevenon par le canal, le charbon était transbordé à la pelle dans des wagonnets suspendus à un câble aérien qui l'emportait à l'usine d'Imphy de l'autre côté de la Loire.

Aujourd'hui, l'installation a été démontée et il ne subsiste au bord du canal, que les plots en béton qui soutenaient la structure et le quai d'amarrage des péniches.


Source

  • Site de la mairie de Chevenon
  • Le patrimoine des communes de la Nièvre Flohic Editions
  • Martine NOËL (discussion) 6 octobre 2021 à 10:42 (CEST)

Notes et références

Notes


References