Brassy église

De Wiki58

L'église Saints Gervais et Protais

 
L'église Sts Gervais et Protais de Brassy
  • Église paroissiale, anciennement priorale (ordre de Cluny, fondation du XIè siècle), des saints Gervais et Protais, bâtie à l'époque romane, mais presque entièrement reconstruite en 1549.
  • Chœur rectangulaire, avec saillie d'une chapelle au nord, au bout d'une nef moins large.
  • Deux travées du chœur, séparées par un arc-doubleau garni de moulures prismatiques, et voûtées sur croisées d'ogives de même forme pénétrant de minces colonnes engagées ; une représentation du voile de sainte Véronique et un agneau pascal aux clefs ; quatre fenêtres gothiques à remplages flamboyants ; arcade cintrée entre deux pilastres portant une frise sculptée de petits personnages, le tout fort orné dans le goût de la Renaissance, formant l'entrée d'une chapelle voûtée sur un réseau compliqué de membrures prismatiques, dont une partie a été détruite ; cette chapelle est éclairée par une fenêtre semblable à celles du chœur ; le mur sud du chœur offre une crédence carrée et une inscription apprenant que la construction de cette partie de l'église, commencée le 7 mai 1546 par François Bailli, prêtre, fut achevée le dernier jour d'octobre 1549 ; fragment de la dalle funéraire de François Bailli, avec inscription en lettres minuscules gothiques.
  • Nef non voûtée et clocher-porche surmonté d'une flèche en ardoise, construit en 1852.
  • Contre-forts saillants au chœur et moulures extérieures aux fenêtres de cette partie de l'église.
  • Le maître autel, refait dans le style roman, occupe une sorte de niche carrée, bordée de moulures ; à gauche de l'autel, curieux tabernacle en pierre : édicule carré décoré d'arcatures en accolade, de choux frisés et de petits contre-forts aux angles, et surmonté d'une pyramide à crochets que couronne un pélican, le tout supporté par une console sculptée de pampres entourant un écusson à un calice surmonté d'une hostie.



Sources : Répertoire archéologique du département de la Nièvre rédigé sous les auspices de la Société nivernaise des Lettres, sciences et arts par M. le comte de Soultrait ; impr. nationale (Paris) – 1875 et Patrimoine des communes de la Nièvre (Éditions Flohic)
Photo : Éric Monnier (GenNièvre)
--m mirault 21 septembre 2010 à 06:39 (UTC)