Bourgier Emile

De Wiki58

BOURGIER Émile (1872-1957)

  • Il nait le 30 août 1872 à Nevers.
  • Issu d'une famille de cultivateurs du Nivernais et homme de bon conseil, il s'attire très vite les sympathies du monde rural. Il débute dans la politique en mai 1912, comme maire de Nevers, pour le rester jusqu'en décembre 1919.
  • Délégué cantonal, membre du bureau de bienfaisance, il fait acte de candidature aux élections générales législatives du 16 novembre 1919, sur une liste d'Union républicaine, Il est élu par 32.028 voix sur 64.399 suffrages exprimés.
  • Inscrit au groupe radical-socialiste il entre à la Commission de l'administration générale, départementale et communale. Il n'intervient que rarement à la tribune : à l'occasion de la discussion du budget général de l'exercice 1920, pour présenter un amendement sur les factures, les relevés de comptes et les notes d'honoraires (1920) ; du projet de loi accordant aux fonctionnaires mobilisés certains avantage de carrières (1922) ; et du budget de l'instruction publique de l'exercice 1923, au sujet de la date du baccalauréat pour les jeunes filles de l'académie de Dijon (1922).
  • Sa liste subit un échec aux élections générales du 11 mai 1924, où il n'obtient que 5.008 voix.
  • Il abandonne cette même année le département de la Nièvre pour se fixer à Fleuriel (Allier), dans la propriété des Éguillons, qu'il tient de sa femme, et en assure lui-même l'exploitation. Il est maire de Fleuriel de 1930 à 1932 et tente de se faire réélire député aux élections générales des 1er et 8 mai 1932, dans la circonscription de Gannat. Il subit un nouvel échec.
  • Il abandonne alors la politique pour se consacrer uniquement à sa propriété.
  • Il meurt à Estivareilles (Allier) le 5 février 1957, à 85 ans.





Sources :
Dictionnaire des Parlementaires français, Robert et Cougny
Dictionnaire des Parlementaires français, Jean Jolly
Site de l'Assemblée Nationale
--m mirault 22 juillet 2011 à 08:44 (CEST)