Bona châteaux

De Wiki58

Château de Huez

Le château de Huez
  • Il s'agit plus exactement d'une Maison forte, dont la première construction à proximité de l'église de Huez remonte sans doute aux alentours de 1316.
  • Elle appartient à cette époque à Hugoniet, Seigneur de Huez et de Charry.
  • En 1678, Samuel de Charry donne Huez en dot à sa fille qui épouse Hubert de Chabannes de Vergers.
  • En 1784, à la mort de Marie Salonnier, veuve de Paul de Chabannes, le château d'Huez reste propriété indivis entre ses enfants.
  • Vers 1820, Louis-Jacques-Henri de Chanannes de Verges le vend à M. de Vanoix.
  • En 1828, Edouard Charles de Saint Phalle, rachète la propriété. Il décide de détruire la construction existante en 1830 et de la reconstruire.
  • A sa mort, c'est Pierre son petit-fils qui hérite d'Huez, ce dernier sera d'ailleurs maire de Bona.
  • Après son décès en 1937, puis celui de sa femme en 1942, et une indivision qui dure une quinzaine d'années, un partage entre ses enfants aboutit à ce que Bernard devienne le nouveau propriétaire d'Huez.
  • En 1957, ce sont deux de ses filles (Mme de Féligonde et Mme Wallaert) qui deviennent copropriétaires, jusqu'à ce que Mme Wallaert donne sa part d'indivision à son fils ainé, le colonel Claude Wallaert.


Château de Lichy

Le château de Lichy
  • Lichy s'est développé sur une exploitation agricole gallo romaine (villa luciaco, puis lichiacum) située aux sources de l'Ixeure (la Licheure, jusqu'au XXe siècle).
  • Situé sur l'ancienne voie menant à Nevers, la construction au XIXe siècle de la route actuelle passant par Bona a mis Lichy à l'écart du trafic, mais lui a permis de garder le charme de sa petite vallée.
  • La maison-forte seigneuriale des Lichy a dû être reconstruite plusieurs fois, et, en dernier lieu, après les guerres de religion.
  • Les fossés d'enceinte ayant été comblés au XIXe, une grosse tour du XVe siècle transformée en colombier (I.S.M.H.) demeure comme seul vestige de l'ancien château.
  • Nationalisé et vendu à la Révolution, il est racheté par la famille, qui le conserve jusqu'au décès, en 1980, du presque centenaire baron Guillaume Taveau de Morthemer, dernier représentant de la branche aînée par sa mère Octavie de Lichy.
  • Son neveu par alliance, M. Antoine De Briey, qui se l'était fait donner peu avant son décès, vend le château de Lichy au comte Jean de Luppé, qui le cède en 1997 à M. André Vincent.



Source :
http://www.chateau-fort-manoir-chateau.eu