Boigues Jean Louis

De Wiki58

(1784-1838) : Homme politique, député sous la Restauration

  • Il naît au hameau de Murassous dans la commune de Lascelle (Cantal) le 25 avril 1784.
  • Il est maître de forges à Fourchambault et chevalier de la Légion d'honneur, lorsqu'il se fait élire député du 1er arrondissement de la Nièvre (Nevers), le 21 avril 1828, comme candidat de l'opposition libérale.
  • Beaucoup de royalistes ayant voté pour lui, le premier scrutin ne donne aucun résultat, et les voix se trouvent ainsi partagées :
Bogne de Faye : 71
de Montigny : 68
de Bouillé : 64
Chabrol de Chaméane : 40
... et Boigues : 27 seulement.
  • Le lendemain une majorité, formée des royalistes modérés et des « patriotes », se prononce en faveur de Jean-Louis Boigues.
  • Il siège au centre gauche, défend la Charte, et vote contre le ministère Polignac.
  • Il est réélu successivement le 23 juin 1830, le 5 juillet 1831, le 21 juin 1834 par 159 voix contre 120 à Benoist d'Azy légitimiste et enfin le 4 novembre 1837.
  • Il fait constamment partie de la majorité ministérielle et prend part, notamment au jugement et à la condamnation du journal la Tribune.
  • Il meurt pendant la session, à Garchizy (Nièvre), le 12 novembre 1838.
  • Son nom reste attaché aux Aciéries d'Imphy dont il fut l'un des principaux dirigeants.


Sources :
Dictionnaire des Parlementaires français, Robert et Cougny
Dictionnaire des Parlementaires français, Jean Jolly
Site de l'Assemblée Nationale
--m mirault 6 novembre 2013 à 14:40 (CET)