Arquian église

De Wiki58

L'église Saint Eutrope

 
L'église Saint Eutrope d'Arquian
  • Cette église moderne construite dans le style du XIIIè siècle est placée sous le vocable de Saint Eutrope, évêque de Saintes.
  • Elle possède un clocher-porche, et une nef avec bas-côtés et chevet à pans.
  • On y a placé une dalle funéraire très effacée, sur laquelle on distingue encore la représentation, gravée au trait, d'un personnage en costume militaire du XVIè siècle, ayant à ses pieds son casque et ses gantelets, son écu entouré du collier de St Michel. Cette tombe, rapportée de l'ancienne église, recouvrait la sépulture de Charles de La Grange, seigneur d'Arquian, chevalier de l'ordre du roi, mort vers 1560.
  • La cloche porte une inscription qui la date de 1701.
  • Un Christ en croix du XVIIè siècle en bois polychrome, une crucifixion (peinture sur toile) et une Vierge à l'enfant en faïence de Nevers sont visibles dans cette église.
  • Augustin Crosnier, dans son Hagiologie des saints nivernais relate ainsi la dédicace de l'église :
Depuis longtemps, l'ancienne église d'Arquian menaçait ruine, à un tel point qu'il n'était plus possible d'y célébrer les saints mystères. Les habitants résolurent de construire une nouvelle église, plus décente, et plus en rapport avec la population toujours croissante. Après bien des difficultés, on vit enfin s'élever une petite basilique à trois nefs. Pour répondre aux vœux des habitants, Mgr Dominique-Augustin Dufêtre, évêque de Nevers, voulut bien la consacrer solennellement. La cérémonie eut lieu le 13 avril 1856, au milieu d'un grand concours de prêtres et de fidèles. L'église fut mise sous le vocable de saint Eutrope, évêque de Saintes et martyr, ancien patron de la paroisse. M. Martin (Etienne), alors curé de cette paroisse, avait demandé à Mr de Villecourt, évêque de La Rochelle, quelque parcelle des reliques de saint Eutrope ; il fut assez heureux pour obtenir ce qu'il réclamait. Cette relique fut placée dans l'autel, avec celles de saint Savinien et de saint Potentien, martyrs et apôtres du Sénonais. Quand la cérémonie fut terminée, le pontife offrit le saint sacrifice sur le nouvel autel.



Sources : Répertoire archéologique du département de la Nièvre rédigé sous les auspices de la Société nivernaise des Lettres, sciences et arts par M. le comte de Soultrait ; impr. nationale (Paris) – 1875 et Patrimoine des communes de la Nièvre (Éditions Flohic)
Photo : Éric Monnier (GenNièvre)
--m mirault 18 août 2010 à 19:28 (UTC)