Amazy église

De Wiki58

L'église Saint Franchy

 

  • Cette église paroissiale, placée sous le vocable de Saint Franchy, est l'une des plus remarquables du département :
    L'église Saint Franchy d'Amazy
    elle est datée du premier quart du XVIè siècle.
  • Elle est bâtie sur un plan rectangulaire terminé par un chevet à pans coupés.
  • Le chevet et le chœur sont voutés sur croisées d'ogives, liernes et tiercerons (nervures) prismatiques. Les croisées d'ogives retombent sur des dais très délicatement sculptés, qui couronnent des niches actuellement vides des statues qu'elles devaient contenir.
  • L'arc triomphal est traversé par une poutre sculptée portant une croix écotée (comme des bâtons noueux).
  • Les fenêtres sont gothiques à remplages (armatures en pierre) flamboyants.
  • La nef est flanquée au sud d'un bas côté étroit ; les deux travées de la nef et du bas côté sont voutées sur des membrures formées de nombreuses nervures très fines ; à chacune de ces travées, une sorte de chapelle de 1,37 m de profondeur, qui renfermait un autel, et dans le haut de laquelle s'ouvre une fenêtre cintrée ; à la première travée de la nef correspondent deux travées du bas côté, dont l'une, divisée elle-même en deux parties, renferme les fonts ; fenêtres gothiques de formes et de grandeurs différentes à ce bas côté.
  • Le portail a deux baies en anses de manier ouvertes sous un tympan fleurdelisé gothique à contre-courbe est couronné par un fleuron et flanqué de deux montants amortis en pinacle ; les contre-forts saillants sont terminés par des pyramides garnies de crochets.
  • La fenêtre centrale du chevet, ouverte sous une archivolte décorée de choux frisés retombant sur deux petites figures, est décoré d'un écu de France à son amortissement.
  • Le clocher carré, au-dessus de la première travée du bas-côté, est percé sur chaque face de baies gothiques et muni de gargouilles ; il est surmonté d'une flèche octogonale en pierre dont les angles sont garnis de tores.
  • Les fonts, contemporains de l'église sont formés d'une cuve à pans coupés portée sur un pied flanqué de colonnettes.
  • Jolies crédences richement ornementées, surtout celle du chœur, dont le couronnement à jour est des plus élégants.
  • Au nord du chœur, couronnement orné de figures d'une armoire ouverte dans le mur.



La chapelle Saint Roch

 
La chapelle St Roch de Saligny
  • Chapelle du XVIe siècle dédiée à Saint Roch, patron du hameau de Saligny ; une légende raconte que, lors d'une épidémie de peste, les habitants d'un village voisin venus s'emparer de la statue du saint, auraient été repoussés par les femmes qui leur aurait jeté des cendres au visage. En 1854, lors de l'épidémie de peste, une partie des habitants d'Asnois sont venus se réfugier à Saligny ainsi que sur les hauteurs de Sarmentoles pour obtenir la protection du saint.
  • Bâtie sur un plan rectangulaire à vaisseau unique, elle est surmontée d'une flèche carrée.
  • Le clocher abrite une cloche de 1574 (classée MH en 1976) ; elle est ornée d'une croix sur gradins enrichis de rinceaux.





Sources : Répertoire archéologique du département de la Nièvre rédigé sous les auspices de la Société nivernaise des Lettres, sciences et arts par M. le comte de Soultrait ; impr. nationale (Paris) – 1875 et Patrimoine des communes de la Nièvre (Éditions Flohic)
Photos : Éric Monnier (GenNièvre)
--m mirault 11 août 2010 à 21:23 (UTC)