Imbart de Latour Pierre Gilbert Jean Marie

De Wiki58
(Redirigé depuis Personnages Imbart de Latour)

Retour

Pierre Gilbert Jean-Marie Imbart de Latour, historien (1860-1925)

Ayant résidé à Chanaux, hameau dépendant de Fléty, commune du canton de Luzy, cet historien,
bien que né et décédé hors de la Nièvre, mérite de figurer parmi les personnages nivernais.

  • Pierre Gilbert Jean Marie Imbart de Latour nait le 23 août 1860 à Valenton (Seine et Oise) de Jean Baptiste (chef de bureau au Service central des Chemins de Fer d'Orléans) et de Julie Nathalie Descrimes, son épouse. C'est le plus connu d'une famille de trois garçons et une fille (ces trois frères, d'ailleurs, apportèrent à la France leurs compétences et leurs savoirs ; sa sœur quant à elle, étant décédée à la naissance).
  • Il fait ses études au lycée Stanislas, où il reçoit le 08/08/1877 le prix d'Histoire, fondé par la Société d'Histoire de France, pour encourager la jeunesse à l'étude des Monuments.
  • Élève de l'École Normale Supérieure en 1880, agrégé d'Histoire en 1883, Maître de Conférences à la Faculté des lettres de Besançon en 1884, puis professeur à l'Université à Bordeaux de 1885 à 1893, il devient Docteur es-Lettres en 1891.

Personnages-Imbart de Latour.jpg
  • Parmi les nombreuses études qu'il a publiées, on peut citer :
Les élections épiscopales dans l'Église de France du IX au XIIe siècle
La décadence du principe électif (1891)
Les origines religieuses de la France
Les paroisses rurales du IV au XIe siècle
Démocratie et Irréligion
Les catholiques et la guerre
Les origines de la Réforme (3 tomes écrits en 1905-1909-1914)
Histoire politique de la Nation Française des origines à 1515 (1920)
Certains de ces ouvrages ont été écrits à Chanaux (Fléty), où il résida.

  • Il pense aussi à se marier le 25 novembre 1897 avec Marthe Mader, originaire de Rabastens, dans le Tarn, qui lui apporte une certaine aisance matérielle, mais (à notre connaissance) pas d'enfant.
  • Il est élu au fauteuil 4, à l'Institut, en 1909 (section V, Histoire & Géographie)
  • Il participe à ce titre à différentes conférences où sa parole « claire, élégante, correcte a remué toutes les âmes et charmé tous les esprits » (Annales catholiques de l'Ouest, lors d'une conférence sur Samuel Champlain à Saintes, 17).
  • Il est décrit ainsi : " on dirait un sous-préfet jovial, ne parant point sa marchandise, physionomie de tout repos " (Mémoires de l'ASABL de Dijon, 1914)
  • La guerre de 1914-1918 le voit chargé de différentes missions en Espagne (Neuf années de souvenirs, par Raymond Poincaré).
  • Il participe à l'élaboration de la « Casa Vélasquez » en 1916.
  • Il préside l'œuvre de reconstruction de l'Université Catholique de Louvain après la première guerre mondiale (Université qui sera d'ailleurs re-détruite à la suivante ...).
  • Il est Président des cinq académies de l'Institut de France en 1921.
  • Il est nommé Chevalier de la Légion d'Honneur le 24 décembre 1922.
  • Ses obsèques religieuses ont lieu à St Pierre de Chaillot le 21 décembre 1925, en présence de Son Excellence  » l'Ambassadeur d'Espagne, représentant Sa Majesté le Roi d'Espagne, Son Excellence l'ambassadeur de Belgique, diverses personnalités politiques, les membres de l'Académie, un ancien président de la République ... (Le Figaro de 1925).
  • Pierre Gilbert Jean Marie IMBART de Latour repose dans le petit cimetière de Fléty, dans sa terre nivernaise, aux côtés de son père.

  • à noter qu'il est le frère de Jacques Jean Baptiste, sénateur de la Nièvre sous la IIIe République et de Jean Baptiste Georges, célèbre ténor.

Article de Pierre Imbart-Latour en mai 2010