Donneuse d'eau : Différence entre versions

De Wiki58
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
[[Image:Anciens métiers-Donneuse d'eau.jpg|thumb|<center>Donneuses d'eau</center>]]
+
[[Image:Donneuse d'eau.jpg|thumb|<center>Donneuses d'eau</center>]]
 
*Le nom de donneuse d’eau fait référence aux femmes qui travaillaient pendant la saison thermale auprès des sources.<br> Elles se devaient d’être aimables et souriantes avec les curistes. Elles offraient aux visiteurs de passage un gobelet ou une coupe d’eau curative et bienfaisante.<br> L’hydrothérapie étant réglementée, la donneuse d’eau était chargée du service auprès de chaque curiste. La quantité d’eau et le nombre de prises étaient établies par les médecins attachés à l’établissement thermal.<br> A [[Eglise Pougues les Eaux|<u>Pougues-les-Eaux</u>]], le thermalisme a fait vivre la ville de 1568 à 1970.<br> On dit que Catherine de Médicis, le prince de Conti, Henri III, Henri IV, Louis XIV et Jean-Jacques Rousseau seraient venus en cure dans cette ville.<br><br>
 
*Le nom de donneuse d’eau fait référence aux femmes qui travaillaient pendant la saison thermale auprès des sources.<br> Elles se devaient d’être aimables et souriantes avec les curistes. Elles offraient aux visiteurs de passage un gobelet ou une coupe d’eau curative et bienfaisante.<br> L’hydrothérapie étant réglementée, la donneuse d’eau était chargée du service auprès de chaque curiste. La quantité d’eau et le nombre de prises étaient établies par les médecins attachés à l’établissement thermal.<br> A [[Eglise Pougues les Eaux|<u>Pougues-les-Eaux</u>]], le thermalisme a fait vivre la ville de 1568 à 1970.<br> On dit que Catherine de Médicis, le prince de Conti, Henri III, Henri IV, Louis XIV et Jean-Jacques Rousseau seraient venus en cure dans cette ville.<br><br>
  

Version actuelle datée du 23 novembre 2013 à 21:35

Donneuses d'eau
  • Le nom de donneuse d’eau fait référence aux femmes qui travaillaient pendant la saison thermale auprès des sources.
    Elles se devaient d’être aimables et souriantes avec les curistes. Elles offraient aux visiteurs de passage un gobelet ou une coupe d’eau curative et bienfaisante.
    L’hydrothérapie étant réglementée, la donneuse d’eau était chargée du service auprès de chaque curiste. La quantité d’eau et le nombre de prises étaient établies par les médecins attachés à l’établissement thermal.
    A Pougues-les-Eaux, le thermalisme a fait vivre la ville de 1568 à 1970.
    On dit que Catherine de Médicis, le prince de Conti, Henri III, Henri IV, Louis XIV et Jean-Jacques Rousseau seraient venus en cure dans cette ville.

La source Élisabeth


Source : René-Eugène-Joseph DARDY La cure thermale des insuffisances digestives et nerveuses à Pougues
Images : Site Delcampe