Saint Honoré les Bains château

De Wiki58

Château de La Montagne

Château de la Montagne
  • Le château de La Montagne tient son nom d'une ancienne demeure féodale édifiée sur un des contreforts du Morvan.
  • Endommagée pendant la guerre de Cent ans, elle fut restaurée vers 1570 par Guillaume de Gandrye, chambellan du duc d'Alençon, frère de Charles IX.
  • Achetée en 1714 par Claude-François Sallonnier de Montbaron, secrétaire de la Chambre des comptes de Dole, elle était en si mauvais état que son fils, Jean-Marie, fit bâtir une nouvelle demeure sur ses substructures ; il aurait eu l'intention d'en faire un hospice.
  • Ses neveux de Chabannes le vendirent en 1786 à la famille d'Espeuilles.
  • Le marquis Théodore Viel de Lunas d'Espeuilles crée une importante poterie sur la propriété et fait intervenir l'architecte Duban qui réalise un ensemble complet dans les années 1839-1840 : escalier d'honneur, grand salon, salle à manger, bibliothèque (décor caractéristique de l'époque Napoléon III) ainsi qu'une serre-jardin (aujourd'hui disparue).
  • La poterie, fondée en 1847, a fonctionné jusqu'en 1920 et fabriquait des plats et vases rustiques à la manière de Bernard Palissy.


Source :
http://www.chateau-fort-manoir-chateau.eu

Hôtel du Parc

Photo en 2015 - Journal du Centre

L'hôtel du Parc fut un joyau architectural de la cité. Il sera démoli après la saison thermale, en octobre 2015. Grandeur et décadence pour un magnifique bâtiment laissé petit à petit à l'abandon.

Construction réalisée au 3 avenue Eugène Collin pour le docteur Breuillard, entre 1885 et 1888. Sa façade mêle le marbre, la pierre de taille colorée extraite de la carrière de l'Hâte, lieu-dit de la commune, les briques rouges et noires, et un enduit.

Son architecture est éclectique avec deux parties:

  • le « Castel du Parc » de style néogothique avec une tour polygonale percée de fenêtres à gâble en accolade.
  • le reste influencé du style chalet avec des murs pignons à la toiture ornée de lambrequins en bois découpés (cette partie a été démolie en 2007).

Les fenêtres sont ornées de lambrequins en métal.

La reine Isabelle II d'Espagne, en disgrâce, exilée en France, fit plusieurs séjours à Saint-Honoré. Elle demeura un temps dans la suite située au premier étage du Castel du Parc qui conserva son linge de chambre jusqu'au milieu des années 1970. Jules Renard, dans ses mémoires, fait allusion à la royale présence.

Acheté par la Société thermale qui y fit des agrandissements en 1920. Il connut différents propriétaires avant de fermer dans les années 1970. L'hôtel du Parc fait partie des trois plus grands édifices de Saint-Honoré avec les Thermes et l'hôtel du Morvan.

Journal du Centre - 2 octobre 2015


Sources :

  • wikipedia.fr
  • villesdeaux.com


--Patrick Raynal 10 octobre 2015 à 18:50 (CEST)