Trucy l'Orgueilleux église

De Wiki58
Révision datée du 2 décembre 2013 à 10:52 par Mbonissol (discussion | contributions) (a déplacé Eglise Trucy l'Orgueilleux vers Trucy l'Orgueilleux église)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

L'église Saint Jean-Baptiste

L'église Saint Jean-Baptiste de Trucy l'Orgueilleux
  • Église paroissiale de Saint Jean-Baptiste ; quatre travées de nef du XIIIe siècle, flanquées d'une chapelle du XVIe et terminées, à l'ouest, par une travée et un chevet à pans récemment construits dans le même style que le reste.
  • La nef et la chapelle nord voûtées sur membrures rondes retombant, dans la première, sur des pilastres à pans engagés à chapiteaux courts et de peu de relief, sculptés de crochets et de feuilles, et, dans la seconde, sur des masques et des feuillages ; clefs décorées de même style ; fenêtres en lancette de diverses grandeurs.
  • La chapelle du sud voûtée sur croisée d'ogives prismatiques avec écu mutilé entouré d'une guirlande à la clef, fenêtre gothique ; sous cette chapelle, qui était celle des seigneurs du lieu, caveau sépulcral.
  • Dans la nef, épitaphe en lettres romaines de haute et puissante dame Serène de Crevant, femme de François de Chabannes, baron de Charlus, morte en 1600, et de leur fille Valentine, morte âgée de dix-sept jours ; au-dessus de l'inscription, une croix sur des degrés et un écusson parti au 1 d'un écartelé et d'un lion, et aux 2 et 3, de la Tour-d'Auvergne à un chef chargé de … et au 2 parti d'un écartelé.
  • Porche en forme de rotonde, de 1773 comme le clocher, éclairé par des fenêtres carrées ; porte sans caractère et lourd clocher carré ; contre-forts saillants refaits au XVIe siècle.
  • Piscine à double cuvette sous une arcature tréflée, avec trois statues de saints en pierre, du XVIe siècle, dont l'une représente saint Vérain en évêque, accompagné d'un lion.
  • Dans le caveau, la statue tumulaire de Valentine d'Armes, femme de François de Chabannes, comte de Saignes, auteur de la branche nivernaise de la maison de Chabannes, qui mourut vers 1600 ; la défunte, en riche costume de la fin du XVIe siècle, est agenouillée, les mains jointes, devant un prie-Dieu décoré d'un écu ovale parti au 1 écartelé de Chabannes et de la Tour-d'Auvergne, et au 2 parti, de deux épées appointées en pile vers la pointe de l'écu, et une rose entre les gardes.
  • L'église de Trucy était orientée ; au XVIIIe siècle on construisit la tour et le portail actuels à la place du chœur, qui fut reporté à l'ouest.



Sources : Répertoire archéologique du département de la Nièvre rédigé sous les auspices de la Société nivernaise des Lettres, sciences et arts par M. le comte de Soultrait ; impr. nationale (Paris) – 1875 et Patrimoine des communes de la Nièvre (Éditions Flohic)
Photo : Éric Monnier (GenNièvre)
--m mirault 29 avril 2011 à 21:54 (CEST)