Tacot Nevers Corbigny

De Wiki58
Révision datée du 26 juin 2013 à 06:59 par Mmirault (discussion | contributions) (Page créée avec « ''''PAGE EN CONSTRUCTION'''' ==Historique :== ::- une première section entre Chaumot-Chitry-les-mines et Corbigny de 4 km voit le jour en 1903.<br> ::- la section Nevers - ... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

'PAGE EN CONSTRUCTION'

Historique :

- une première section entre Chaumot-Chitry-les-mines et Corbigny de 4 km voit le jour en 1903.
- la section Nevers - Saint-Saulge (43 km) est inaugurée le 20 décembre 1904.
- enfin l'ouverture de la section entre et Chaumot-Chitry-les-mines (27 km) le 1er août 1905 permet de relier par le rail, Nevers à Corbigny. Cela représente une longueur totale de 74 km.
- à partir de 1929 le trafic est en régression.
- les trains de voyageurs sont supprimés en 1933/1934 et remplacés par un service d'autocars.
- en 1935 un service assuré par des autorails "de Dion Bouton" est mis en place.
- le 15 mars 1939 c'est la fin totale de l'exploitation y compris de l'antenne de 9 km Saint-Révérien – Neuilly/Champallement – Brinon/Beuvron.

Les articles de presse :

  • Le « Courrier de la Nièvre », ancien Petit Nivernais du dimanche 18 décembre 1904 relate ainsi l'inauguration du « tacot »
Jeudi (15 décembre), à une heure un quart, a eu lieu la réception provisoire de la section de ligne du chemin de fer départemental de Nevers à Saint-Saulge. Le train d'inauguration comprenait outre la machine et un fourgon à bagages, deux wagons de voyageurs.
Dans le premier wagon ont pris place les agents voyers et conducteurs des Ponts et Chaussées des cantons traversés par le « tacot » ; quelques employés de la préfecture et le personnel supérieur de la Société Générale des Chemins de Fer Économiques.
Dans la seconde voiture – la voiture d'honneur – M. Magnand, avoué ; M. Séné, notaire ; les représentants de la presse blocarde (sic) ; M. Frébault, ancien pharmacien, etc., accompagnés de MM. Massé député, Duprey, Dutray, Laurent, Moutheau, conseillers généraux ; M. Amiot, maire de Saint-Benin-d'Azy ; M. Frottier, secrétaire général de la préfecture ; M. Catonné, agent voyer en chef.
  • Dans ce même journal, la semaine suivante, soit le 25 décembre 1904, on peut lire :
M. le préfet de la Nièvre vient de prendre un arrêté aux termes duquel la Société générale des chemins de fer économiques est autorisée à ouvrir à l'exploitation pour les voyageurs et les marchandises, à partir du 20 décembre courant, la section dé ligne de Nevers à Saint-Saulge sur une longueur de 42 kilomètres 420, comprenant les haltes et stations de :
voir la liste ci-dessous.

La ligne et ses stations :

Nevers Gare PLM Nevers Échange rue de Paris (+ 3 km) Nevers Ville Mouësse (+ 4 km) Pont-Saint-Ours (+ 9 km) Montigny-aux-Amognes (+ 16 km) Saint-Jean-aux-Amognes (+ 20 km) Cougny (+ 22 km) Saint-Benin-d'Azy (+ 25 km) Sept-Voies Saint-Firmin (+ 30 km) Bona (+ 31 km) Saxi-Bourdon (+ 36 km) Saint-Saulge (+ 43 km) Ligny (+ 48 km) Crux-la-Ville (+ 50 km) Saint-Révérien (+ 56 km) Les Bordes (+ 61 km) Guippy-Héry (+ 64 km) Chaumot-Chitry-les-mines (+ 70 km) Corbigny (+ 74 km)