Saint Aubin les Forges : Différence entre versions

De Wiki58
Ligne 3 : Ligne 3 :
 
*Le [[Maires Saint Aubin les Forges|<u>maire de Saint-Aubin-les-Forges</u>]] a été condamné à quinze jours de prison pour outrages envers le garde champêtre dans l'exercice de ses fonctions.
 
*Le [[Maires Saint Aubin les Forges|<u>maire de Saint-Aubin-les-Forges</u>]] a été condamné à quinze jours de prison pour outrages envers le garde champêtre dans l'exercice de ses fonctions.
 
:NB : après consultation des registres, il ressort que le maire en question est Charles Hubert Athanase Monard. 
 
:NB : après consultation des registres, il ressort que le maire en question est Charles Hubert Athanase Monard. 
:(''Le Petit Journal du 19/01/1874'')
+
:(''Le Petit Journal du 19/01/1874'')<br><br>
 +
*Fête de la Marine : <br>La fête de la Marine, fixée par arrêté du maire de Saint-Aubin, au troisième dimanche de juin, pour chaque année, aura lieu, le 21 juin courant, au hameau de Forgebas, près de Guérigny.<br>Cette fête, tenue en 1902 pour la première fois, a été l'une des plus brillantes de la contrée. Elle sera célébrée, cette année, avec toute la solennité qu'elle comporte.<br>Chevaux de bois, parquets, bals publics, jeux divers.<br>A neuf heures du soir, feu d'artifice.<br>Aucuns droits de place ne seront perçus sur les forains.
 +
:(''Le Courrier de la Nièvre du 07/06/1903'')
  
  
 
[[Catégorie:Villages]]
 
[[Catégorie:Villages]]

Version du 2 octobre 2013 à 13:27

Relevé dans la presse

NB : après consultation des registres, il ressort que le maire en question est Charles Hubert Athanase Monard. 
(Le Petit Journal du 19/01/1874)

  • Fête de la Marine :
    La fête de la Marine, fixée par arrêté du maire de Saint-Aubin, au troisième dimanche de juin, pour chaque année, aura lieu, le 21 juin courant, au hameau de Forgebas, près de Guérigny.
    Cette fête, tenue en 1902 pour la première fois, a été l'une des plus brillantes de la contrée. Elle sera célébrée, cette année, avec toute la solennité qu'elle comporte.
    Chevaux de bois, parquets, bals publics, jeux divers.
    A neuf heures du soir, feu d'artifice.
    Aucuns droits de place ne seront perçus sur les forains.
(Le Courrier de la Nièvre du 07/06/1903)