Recensements précoces

De Wiki58

Retour à l'état civil

Pendant la Révolution Française, des recensements de la population sont programmés systématiquement, aux fins de préparer les élections et d’organiser les nouvelles bases de perception de l’impôt (liste de dénombrement conformément à la Loi du 10 vendémiaire an IV sur la police intérieure des communes en prévision des élections).

Nous avons la chance que celui de Bitry ait été conservé. Il est visible en ligne aux AD 58, sous la cote 6 M 033. Les Archives indiquent qu’il date probablement de 1798 ; en vérifiant l’état-civil des personnes recensées, cette date semble confirmée.

Ce recensement retient tous les citoyens de la commune au-dessus de 12 ans ; n’y figurent donc pas les enfants. A cette remarque près, il nous offre tel quel une mine de renseignements, 40 ans avant les premiers recensements complets filiatifs (vers 1836).

Il y a à Bitry 393 personnes de plus de 12 ans, réparties sur 25 lieux-dits en 157 ménages pour 118 feux. Bien entendu, des ménages vivent ensemble sous le même toit, selon la règle de l’époque. Notons toutefois que 4 personnes d’une part et 40 couples d’autre part vivent seuls. Pour ces derniers, dont la plupart ne sont pas jeunes, il est possible qu’il y ait des enfants en-dessous de 12 ans (voir naissances – décès en bas-âge de 1786 à 1798).

Les principales professions des Bitryats sont: manœuvre (44), domestique (37), laboureur (29).

Manœuvres et domestiques sont indifféremment employés chez les laboureurs, vignerons ou artisans. Ils peuvent donc travailler aux champs et/ou aux soins des bêtes, à la vigne, à l’atelier, à la maison (notamment pour les femmes). Le recensement ne précise pas leur occupation, d’autant plus que l’on passe de l’une à l’autre selon le calendrier des saisons et des travaux agricoles.

Les métiers spécialisés regroupent :

  • Filière bois : 21 chefs de ménage,
  • Filère agricole / alimentation : 44 chefs de ménage,
  • Filière textile : 9 chefs de ménage.

Les concentrations de personnes sont  au Bourg (24 feux/ 25 ménages), à Villours (15 feux/ 18 ménages), aux Coquillats (8 feux/ 12 ménages), aux Beauchats (8 feux/ 10 ménages), à Malicorne d’en Haut (11 feux/ 9 ménages) et aux Martignons (8 feux, 11 ménages). Le bourg et 5 hameaux rassemblent 53% des plus de 12 ans.

Le recensement est dressé par Vincent Prêtre, maréchal-ferrant, domicilié aux Salvards, agent de la commune dont il deviendra Maire jusqu’à son décès le 24 frimaire an 14.

Le contenu de ce recensement est intégré dans la base des tables et actes, au nom du chef de ménage.


--Danièle Carroué 18 janvier 2018