Rémilly château

De Wiki58
Révision datée du 26 avril 2021 à 08:05 par Praynal (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Château de la Boue

Le Château de la Boue

Le château construit au début du 14e siècle pour Guillaume de la Perrière, muni d'une tour carrée flanquée d'une tour circulaire. Au 15e siècle, construction d'une tourelle d'escalier circulaire à l'angle sud-est dont la porte fut remaniée au 16e siècle. En 1784, la construction d'un corps de logis au nord est faite (F. Vignier).[1]


En pierres et en briques 15, 16, 17 et 19ème siècle. Proche de l'ancienne voie romaine, ce manoir est construit sur un ancien marécage occupant la vallée de l'Alène, d'où son nom. Il s'élève à l'emplacement d'une ancienne maison forte, édifiée au début du 14ème siècle par Guillaume de la Perrière. La tour carrée qui le compose est renforcée au 15ème siècle par deux tours rondes. Les murs sont percés de canonnières, et une bretèche protège la porte de la tour d'escalier Renaissance. La terre de la Boue appartient successivement aux familles de la Perrière, de 1290 à 1575, puis de Maumigny à partir de 1575. En 1638, le château est acheté par les chartreux d'Apponay. Il est agrandi en 1784 par l'adjonction d'un corps de logis. Au 18ème siècle le château est la résidence des propriétaires d'une verrerie et d'une poterie. Deux autres petits corps, d'un seul niveau sont accolés au 19ème siècle.[2]

Château de la Verrerie

Le Château de la Verrerie

Début du 19ème siècle en briques enduites. Le toponyme rappelle la fabrication du verre, activité pratiquée autrefois dans cette région.[not 1] Le corps de logis est encadré par deux pavillons et flanqués d'une tour à cinq pans, couverte en ardoise. La façade est caractéristique de l'architecture classique, comme en témoigne l'alignement des baies.

Notes et références

Notes

  1. Dénomination du château due à une ancienne verrerie fondée par les seigneurs du lieu, propriété de Jean de Ponard en 1601.

References

  1. http://www.chateau-fort-manoir-chateau.eu
  2. Le patrimoine des communes de la Nièvre, éditions Flohic