Révolution-clôture des Registres : Différence entre versions

De Wiki58
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
====Clôture des Registres paroissiaux de Chaumard.====
 
====Clôture des Registres paroissiaux de Chaumard.====
 
+
Le dix-sept novembre mil sept cent quatre-vingt-douze, an premier de la république, nous Philippe Amiot, maire sur la réquisition de Charles Moreau, procureur de la commune, sommes transporté avec Michel Barouin, notre greffier, à la maison curiale à l'effet de faire la clôture des registres de naissances, mariages et sépultures qui y étaient déposés et faire un inventaire des anciens registres, le tout conformément à la loi du vingt septembre de l'an susdit. La dite clôture a été faite de ... heure de dix du matin, ainsi que l'inventaire ci-dessus mentionné. A la maison curiale de [[Chaumard]] le jour et an que dessus et ont signé P. Amiot, Baroin greffier
Le dix-sept novembre mil sept cent quatre-vingt-douze, an premier de la république, nous Philippe Amiot, maire sur la réquisition de Charles Moreau, procureur de la commune, sommes transporté avec Michel Barouin, notre greffier, à la maison curiale à l'effet de faire la clôture des registres de naissances, mariages et sépultures qui y étaient déposés et faire un inventaire des anciens registres, le tout conformément à la loi du vingt septembre de l'an susdit. La dite clôture a été faite de ... heure de dix du matin, ainsi que l'inventaire ci-dessus mentionné. A la maison curiale de Chaumard le jour et an que dessus et ont signé P. Amiot, Baroin greffier
 
 
 
  
  
 
[[Catégorie:Période révolutionnaire]]
 
[[Catégorie:Période révolutionnaire]]
 
[[Catégorie:Histoire au fil des siècles]]
 
[[Catégorie:Histoire au fil des siècles]]

Version actuelle datée du 21 mars 2021 à 15:13

Clôture des Registres paroissiaux de Chaumard.

Le dix-sept novembre mil sept cent quatre-vingt-douze, an premier de la république, nous Philippe Amiot, maire sur la réquisition de Charles Moreau, procureur de la commune, sommes transporté avec Michel Barouin, notre greffier, à la maison curiale à l'effet de faire la clôture des registres de naissances, mariages et sépultures qui y étaient déposés et faire un inventaire des anciens registres, le tout conformément à la loi du vingt septembre de l'an susdit. La dite clôture a été faite de ... heure de dix du matin, ainsi que l'inventaire ci-dessus mentionné. A la maison curiale de Chaumard le jour et an que dessus et ont signé P. Amiot, Baroin greffier