Quatre mariages en communauté

De Wiki58
Révision datée du 11 janvier 2012 à 09:17 par Mmirault (discussion | contributions) (Page créée avec « Isaïe Bonfils relate le curieux et quadruple contrat de mariage passé le 16 décembre 1639, en présence du notaire Lardereau, sans doute pour resserrer les liens d’une c... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Isaïe Bonfils relate le curieux et quadruple contrat de mariage passé le 16 décembre 1639, en présence du notaire Lardereau, sans doute pour resserrer les liens d’une communauté menacée de se dissoudre, entre François Carré, chef de la communauté, et Jeanne Chaussin, sœur du curé de Tazilly (58) d’alors, veuve de Claude Durand, et deux fils de François avec deux filles de Jeanne Chaussin et de son premier mari, et enfin d’un fils de la dite Jeanne avec une petite fille du dit François, le tout bien entendu avec dispenses convenables venues de Rome. Disons que les familles Carré, Durand et Chaussin ont laissé des descendants qui existent encore à Fléty, Savigny-Poil-Fol, Ternant et Fours.

« L’an 1639, le 16 décembre, au lieu de Chauvetière, paroisse de Tazilly, ont été présents en leur personne, François Carré, maître et chef de sa communauté, Jeanne Chaussin, veuve de Claude Durand d’autre part ; Blaize Carré, fils de François et son personnier et de Bened Béneditte, aussi dans la communauté du dit François Carré, son frère, et Léonarde Durand, fille de Claude et de Jeanne Chaussin.
Pierre Carré, aussi fils François et de Philiberte Durand, fille du dit Claude et de Jeanne Chaussin ; Jean Durand, fils de feu Claude et de la dite Chaussin; Gilberte Carré, fille de feu Simon, fils du dit François et son personnier, et de Marie Guain, qui ont promis et promettent de se prendre en légitime mariage devant Dieu et Notre Sainte Mère l’Église, à ce consentant et accordant la loi de Rome, savoir :
François Carré et Jeanne Chaussin
Blaise Carré et Léonarde Durand
Pierre Carré et Philiberte Durand
Jean Durand et Gilberte Carré

Le tout en l’autorité donnée par François Carré et Jeanne Chaussin, père et mère des futurs, et François Carré, grand-père et maître de la communauté.
Présents: Léonard Chaussin, prêtre, chanoine de Ternant, curé de Tazilly, frère de Jeanne Chaussin et oncle des Durand ; Charles Carré, neveu ; Laurent dit Pignelon, cousin. Charles Le Chat, prêtre et desservant du curé de Fléty. Bouton Charles, praticien à Luzy. »

Donation par Léonard Chaussin aux églises de Fléty et de Tazilly.

Par testament en date du 28 janvier 1643, Léonard Chaussin, prêtre et curé de Tazilly, chanoine de Ternant, donne

300 livres pour réparations à l’église de Fléty.
à la fabrique de Tazilly, la maison où il demeure jardin, ouche, cour, aisances et appartements pour servir de maison presbytérale sans qu’elle puisse être convertie à un autre usage, à la charge pour les fabriciens de faire dire une messe de Requiem, un …….


Texte proposé par Alain Puèche (GenNièvre)
Source : gallica.bnf.fr/bibliothèque municipale de Nevers.