Nannay petit patrimoine : Différence entre versions

De Wiki58
Ligne 7 : Ligne 7 :
 
|[[Image:Nannay moulin de Janlard 2.jpg|thumb|<center>Une partie de la roue à aube</center>]]
 
|[[Image:Nannay moulin de Janlard 2.jpg|thumb|<center>Une partie de la roue à aube</center>]]
 
|}
 
|}
 
*Situé au lieu-dit Janlard, cet ancien moulin a été entièrement restauré par un passionné, Jacques Délery.
 
 
<br style="clear:both;"/>
 
<br style="clear:both;"/>
 
 
*Possédé et peut-être construit par les moines du prieuré de [[La Charité sur Loire|<u>La Charité-sur-Loire</u>]], le moulin daterait du 11<small><sup>e</sup></small> ou du 12<small><sup>e</sup></small> siècle. Le premier document connu remonte à 1454.<br> En 1728, le moulin est transformé en forge par le Sieur Sordet mais l'activité moulin à farine continue d'exister.<br> En 1828, la forge appartient à Antoine Normand maître de forges à Cramin.<br> En 1840, l'activité de sidérurgie est abandonnée et c'est en 1849 que Pierre Vilain transforme la forge en moulin à farine.<br> En 1850 le moulin passe aux mains de Mme Champ de Saint-Léger puis aux mains de Pierre Vilain qui en était locataire, en 1851. Celui-ci le cède à son tour en 1866 à Charles Berthier-de-Bizy qui est alors propriétaire du fourneau de Guichy.<br> En 1880, Charles Jean Berthier-de-Bizy hérite du moulin et, en 1888 il fait partie de la dot de Marguerite Berthier-de-Bizy. Celle-ci épousera Henri d'Arbigny.<br> Le moulin sera exploité par M. Mignon jusqu'en 1928.<br> Jacques Délery s'en rend acquéreur en 1990. Le moulin a alors comme propriétaires Philippe d'Arbigny et Marie-Pierre de Romémont (née d'Arbigny), descendants de la famille Berthier-de-Bizy.<br><br>
 
*Possédé et peut-être construit par les moines du prieuré de [[La Charité sur Loire|<u>La Charité-sur-Loire</u>]], le moulin daterait du 11<small><sup>e</sup></small> ou du 12<small><sup>e</sup></small> siècle. Le premier document connu remonte à 1454.<br> En 1728, le moulin est transformé en forge par le Sieur Sordet mais l'activité moulin à farine continue d'exister.<br> En 1828, la forge appartient à Antoine Normand maître de forges à Cramin.<br> En 1840, l'activité de sidérurgie est abandonnée et c'est en 1849 que Pierre Vilain transforme la forge en moulin à farine.<br> En 1850 le moulin passe aux mains de Mme Champ de Saint-Léger puis aux mains de Pierre Vilain qui en était locataire, en 1851. Celui-ci le cède à son tour en 1866 à Charles Berthier-de-Bizy qui est alors propriétaire du fourneau de Guichy.<br> En 1880, Charles Jean Berthier-de-Bizy hérite du moulin et, en 1888 il fait partie de la dot de Marguerite Berthier-de-Bizy. Celle-ci épousera Henri d'Arbigny.<br> Le moulin sera exploité par M. Mignon jusqu'en 1928.<br> Jacques Délery s'en rend acquéreur en 1990. Le moulin a alors comme propriétaires Philippe d'Arbigny et Marie-Pierre de Romémont (née d'Arbigny), descendants de la famille Berthier-de-Bizy.<br><br>
 
[[Image:Nannay moulin de Janlard 3.jpg|thumb|<center>Une vue des engrenages</center>]]
 
[[Image:Nannay moulin de Janlard 3.jpg|thumb|<center>Une vue des engrenages</center>]]

Version du 19 novembre 2016 à 19:15

Moulin de Janlard

Vue de l'arrière du moulin
Situé au lieu-dit Janlard, cet ancien moulin a été entièrement restauré par un passionné, Jacques Délery.
Une partie de la roue à aube


  • Possédé et peut-être construit par les moines du prieuré de La Charité-sur-Loire, le moulin daterait du 11e ou du 12e siècle. Le premier document connu remonte à 1454.
    En 1728, le moulin est transformé en forge par le Sieur Sordet mais l'activité moulin à farine continue d'exister.
    En 1828, la forge appartient à Antoine Normand maître de forges à Cramin.
    En 1840, l'activité de sidérurgie est abandonnée et c'est en 1849 que Pierre Vilain transforme la forge en moulin à farine.
    En 1850 le moulin passe aux mains de Mme Champ de Saint-Léger puis aux mains de Pierre Vilain qui en était locataire, en 1851. Celui-ci le cède à son tour en 1866 à Charles Berthier-de-Bizy qui est alors propriétaire du fourneau de Guichy.
    En 1880, Charles Jean Berthier-de-Bizy hérite du moulin et, en 1888 il fait partie de la dot de Marguerite Berthier-de-Bizy. Celle-ci épousera Henri d'Arbigny.
    Le moulin sera exploité par M. Mignon jusqu'en 1928.
    Jacques Délery s'en rend acquéreur en 1990. Le moulin a alors comme propriétaires Philippe d'Arbigny et Marie-Pierre de Romémont (née d'Arbigny), descendants de la famille Berthier-de-Bizy.

Une vue des engrenages



Source : Site internet du moulin de Janlard
Images : Site Nièvre tourisme


Martine NOËL Novembre 2016