Mobilisation en 1914 : Différence entre versions

De Wiki58
Ligne 1 : Ligne 1 :
[[Image:Appel à la nation 1914.gif|thumb|100px|Article paru dans le Petit Journal, édition du jour]]
 
 
===2 août 1914 : appel à la nation française, ordre de mobilisation générale===
 
===2 août 1914 : appel à la nation française, ordre de mobilisation générale===
 
Ce jour-là, le Président de la République en appelle à la nation. Il déclare entre autres que "la mobilisation n'est pas la guerre". La mobilisation générale est décrétée pour le dimanche 2 août 1914 suite à la déclaration de guerre de l'Allemagne à la Russie. Elle concerne tous les hommes de 20 à 47 ans.
 
Ce jour-là, le Président de la République en appelle à la nation. Il déclare entre autres que "la mobilisation n'est pas la guerre". La mobilisation générale est décrétée pour le dimanche 2 août 1914 suite à la déclaration de guerre de l'Allemagne à la Russie. Elle concerne tous les hommes de 20 à 47 ans.
  
 +
{|align = center style="border:5px solid blue; border-radius:1em" cellpadding="5"
 +
|[[Image:Appel à la nation 1.gif|thumb|center|<center>1ère partie de l'affiche</center>]]
 +
|[[Image:Appel à la nation 2.gif|thumb|center|<center>2ème partie de l'affiche</center>]]
 +
|[[Image:Appel à la nation 3.gif|thumb|center|<center>3ème partie de l'affiche</center>]]
 +
|}
  
 
Ainsi, lorsque, dans la soirée du 1er août 1914, les Français découvrent sur la porte des mairies l’affiche portant « ordre de mobilisation générale », chacun sait ce qui est attendu de lui. La guerre n’est pas encore effective (l’Allemagne ne la déclare à la France que le 3 août), mais la crise née en Bosnie a atteint un point critique. L’immense majorité des Français, toutefois, n’avait pas réellement mesuré toute l’ampleur de la gravité de la situation. C’est donc avec une certaine stupéfaction qu’est lu le décret, signé par le président de la République Raymond Poincaré, qui enjoint les trois millions de réservistes et de territoriaux à rejoindre, dès le 2 août, les 800 000 soldats déjà en service actif (au total, 8,5 millions de Français seront mobilisés entre 1914 et 1918).
 
Ainsi, lorsque, dans la soirée du 1er août 1914, les Français découvrent sur la porte des mairies l’affiche portant « ordre de mobilisation générale », chacun sait ce qui est attendu de lui. La guerre n’est pas encore effective (l’Allemagne ne la déclare à la France que le 3 août), mais la crise née en Bosnie a atteint un point critique. L’immense majorité des Français, toutefois, n’avait pas réellement mesuré toute l’ampleur de la gravité de la situation. C’est donc avec une certaine stupéfaction qu’est lu le décret, signé par le président de la République Raymond Poincaré, qui enjoint les trois millions de réservistes et de territoriaux à rejoindre, dès le 2 août, les 800 000 soldats déjà en service actif (au total, 8,5 millions de Français seront mobilisés entre 1914 et 1918).

Version du 28 mars 2021 à 07:03

2 août 1914 : appel à la nation française, ordre de mobilisation générale

Ce jour-là, le Président de la République en appelle à la nation. Il déclare entre autres que "la mobilisation n'est pas la guerre". La mobilisation générale est décrétée pour le dimanche 2 août 1914 suite à la déclaration de guerre de l'Allemagne à la Russie. Elle concerne tous les hommes de 20 à 47 ans.

Fichier:Appel à la nation 1.gif
1ère partie de l'affiche
Fichier:Appel à la nation 2.gif
2ème partie de l'affiche
Fichier:Appel à la nation 3.gif
3ème partie de l'affiche

Ainsi, lorsque, dans la soirée du 1er août 1914, les Français découvrent sur la porte des mairies l’affiche portant « ordre de mobilisation générale », chacun sait ce qui est attendu de lui. La guerre n’est pas encore effective (l’Allemagne ne la déclare à la France que le 3 août), mais la crise née en Bosnie a atteint un point critique. L’immense majorité des Français, toutefois, n’avait pas réellement mesuré toute l’ampleur de la gravité de la situation. C’est donc avec une certaine stupéfaction qu’est lu le décret, signé par le président de la République Raymond Poincaré, qui enjoint les trois millions de réservistes et de territoriaux à rejoindre, dès le 2 août, les 800 000 soldats déjà en service actif (au total, 8,5 millions de Français seront mobilisés entre 1914 et 1918).


Ordre de mobilisation 1914.jpg

L’affiche de mobilisation générale est un imprimé officiel dont le modèle avait été fixé en 1904. Une date manuscrite informe les réservistes qu’ils doivent au plus tôt rejoindre leur unité d’affectation


Un siècle après, le Comité départemental du centenaire a demandé à chaque commune de la Nièvre d’afficher une reproduction de l’ordre de mobilisation générale de l’époque et de faire sonner le tocsin le 2 août.

Sources: centenaire.org

--Patrick Raynal 2 août 2014 à 16:31 (CEST)