Michaugues

De Wiki58
Révision datée du 8 novembre 2015 à 13:16 par Admin (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Le Montrouin, appelé autrefois Mont Rouen, semble être le premier lieu d'occupation; on a y découvert des sarcophages des 7ème et 9ème siècles. Mais le village s'implante plus bas sur le lieu actuel.

En 1653 Roger de Bussy-Rabutin vend à Pierre de Jaucourt de la seigneurie de Michaugues. Il n'en reste aucune construction ancienne. Un château a été recensé mais détruit au début du 19ème. Une chapelle de style gothique a été brûlée à la Révolution.

Maison typique

Seuls vestiges des siècles passés, des constructions telle que la maison en photo d'illustration. Maison d'habitation typique, simple, de plain-pied, de surface réduite, en pierre jointe avec du mortier à l'arène. Un ouverture traditionnelle pour accéder au grenier avec une échelle. Le toit en tuile remplace la couverture traditionnelle de glui (chaume de seigle) utilisée jusqu'à la fin du 19ème siècle.

Le relais de la malle-poste

Dans le village, le porche de l'ancien relais de poste rappelle que le courrier passait par la commune.
La date de 1784 est gravée dans la clef de voûte de l'arcade du porche.

Description de Michaugues en 1827

Michaugues sur la carte de Cassini
  • Commune du canton de Brinon, située dans une plaine fertile, entre Brinon dont elle n'est éloignée que de 3 kilomètres et Germenay, sur le ruisseau de Guipy, qui se réunit à la rivière de Beuvron. La population de cette commune est comptée pour 352 habitants, réunis pour le culte avec Beaulieu. Elle est à 2 myriamètres 5 kilomètres de Clamecy et 4 myriamètres 3 kilomètres de Nevers.
    Pierre-Antoine de Jaucourt, second du nom, était en 1726, baron d'Huban, seigneur de Brinon, Courselles, Neuville , Michaugues et autres lieux en Nivernais.
Note : 1 myriamètre = 10 kilomètres


Fin du 20ème siècle, début du 21ème

Michauges reste la seule commune du canton à ne pas avoir d'église. Ni cimetière, ni monument aux morts, ni école (fermée dans les années 1980) d'ailleurs, ceux-ci sont partagés avec Beaulieu.
La superficie de Michaugues est de 448 hectares (4.48 km2) avec une altitude minimum de 209 mètres et un maximum de 306 mètres.

Vue générale (carte postale)

Le recensement indique 282 habitants à la population, puis un pic à 359 habitants en 1846. La population a ensuite peu à peu baissé pour atteindre 58 habitants en 2012.

Relevé dans la presse

  • Noyade :
    À Michaugues, deux enfants, les jeunes Auguste Ussel âgé de sept ans, et Léonidas Brisson, âgé de neuf ans, se livraient à des glissades sur une mare gelée, quand la glace s'est rompue sous eux ; les pauvres petits se sont noyés.
(Le Petit Parisien du 13/02/1895)
  • Tombé d'un arbre :
    Samedi dernier, 24 septembre, M. Goby cadet, propriétaire à Michaugues, est tombé d'un noyer, d'une hauteur d'environ quatre mètres, la tête la première.
    Relevé sans connaissance, il fut transporté à son domicile, où M. le docteur Courcier de Brinon, fut appelé à lui donner les soins nécessaires ; il a déclaré que l'état du malheureux inspirait de grandes inquiétudes.
(Le Courrier de la Nièvre du 02/10/1904)


Sources:

  • Patrimoine des communes de la Nièvre - éditions Flohic
  • Mémoires pour servir à l'histoire du département de la Nièvre par JF Née de la Rochelle – 1827