Les embâcles : Différence entre versions

De Wiki58
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
[[Image:Loire embâcle1.jpg|thumb|left|<center>Embâcle à [[La Charité sur Loire|<u>La Charité-sur-Loire</u>]]</center>]]
+
[[Image:Loire embâcle1.jpeg|thumb|left|<center>Embâcle à [[La Charité sur Loire|<u>La Charité-sur-Loire</u>]]</center>]]
[[Image:Loire embâcle2.jpg|thumb|left|<center>Embâcle à [[La Charité sur Loire|<u>La Charité-sur-Loire</u>]]</center>]]
+
[[Image:Loire embâcle2.jpeg|thumb|<center>Embâcle à [[La Charité sur Loire|<u>La Charité-sur-Loire</u>]]</center>]]
 
Les embâcles sont formés de branches et d'arbres emportés lors des [[Loire-crues|<u>crues</u>]] et déposés à la décrue. Sur les grèves, ils servent d'abri pour certains [[Insectes|<u>insectes</u>]] qui attendent la nuit pour sortir chasser, comme le Perce-oreille. Dans l'eau, ils perturbent le courant, créant des zones d'eau plus profondes, plus calmes et ombragées, favorables à l'alimentation et à la ponte de certains [[Poissons|<u>poissons</u>]], comme la Lotte de rivière. Un coléoptère aquatique très spécifique, répondant au nom scientifique de ''Macronychus quadrituberculatus'', passe sa vie accroché à ces bois immergés. Lorsque ces embâcles s'accumulent en grand nombre au pied des piles de pont ou obstruent partiellement certains bras, ils peuvent accentuer les risques d'inondations. En-dehors de ces cas précis, il est important de les conserver.<br><br>
 
Les embâcles sont formés de branches et d'arbres emportés lors des [[Loire-crues|<u>crues</u>]] et déposés à la décrue. Sur les grèves, ils servent d'abri pour certains [[Insectes|<u>insectes</u>]] qui attendent la nuit pour sortir chasser, comme le Perce-oreille. Dans l'eau, ils perturbent le courant, créant des zones d'eau plus profondes, plus calmes et ombragées, favorables à l'alimentation et à la ponte de certains [[Poissons|<u>poissons</u>]], comme la Lotte de rivière. Un coléoptère aquatique très spécifique, répondant au nom scientifique de ''Macronychus quadrituberculatus'', passe sa vie accroché à ces bois immergés. Lorsque ces embâcles s'accumulent en grand nombre au pied des piles de pont ou obstruent partiellement certains bras, ils peuvent accentuer les risques d'inondations. En-dehors de ces cas précis, il est important de les conserver.<br><br>
 +
<br style="clear:both;"/>
  
Source : [http://www.reserves-naturelles.org/val-de-loire Réserve naturelle du val de Loire] avec son aimable participation par la communication de visuels<br><br>
+
Source : [http://www.reserves-naturelles.org/val-de-loire Réserve naturelle du val de Loire] avec son aimable participation par la communication de visuels<br>
 +
Images:Martine NOËL<br><br>
  
 
[[Utilisateur:Mnoel|Martine NOËL]] ([[Discussion utilisateur:Mnoel|discussion]]) 8 novembre 2019 à 15:39 (CET)
 
[[Utilisateur:Mnoel|Martine NOËL]] ([[Discussion utilisateur:Mnoel|discussion]]) 8 novembre 2019 à 15:39 (CET)
  
 
[[Catégorie:Géographie, biologie]]
 
[[Catégorie:Géographie, biologie]]

Version actuelle datée du 11 novembre 2019 à 14:15

Les embâcles sont formés de branches et d'arbres emportés lors des crues et déposés à la décrue. Sur les grèves, ils servent d'abri pour certains insectes qui attendent la nuit pour sortir chasser, comme le Perce-oreille. Dans l'eau, ils perturbent le courant, créant des zones d'eau plus profondes, plus calmes et ombragées, favorables à l'alimentation et à la ponte de certains poissons, comme la Lotte de rivière. Un coléoptère aquatique très spécifique, répondant au nom scientifique de Macronychus quadrituberculatus, passe sa vie accroché à ces bois immergés. Lorsque ces embâcles s'accumulent en grand nombre au pied des piles de pont ou obstruent partiellement certains bras, ils peuvent accentuer les risques d'inondations. En-dehors de ces cas précis, il est important de les conserver.


Source : Réserve naturelle du val de Loire avec son aimable participation par la communication de visuels
Images:Martine NOËL

Martine NOËL (discussion) 8 novembre 2019 à 15:39 (CET)