Lac de Pannecière

De Wiki58
Révision datée du 5 novembre 2016 à 13:44 par Admin (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Généralités

Vue générale

Le lac de Pannecière ou lac-réservoir de Pannecière-Chaumard est un lac artificiel situé dans la partie ouest du Morvan, dans la haute vallée de l'Yonne, à 320 m d'altitude, à quelques kilomètres de Château Chinon. Sa superficie est de 520 hectares, il peut contenir au maximum 82,5 millions de mètres-cube.

Historique

Le lac et son barrage ont été construits entre 1937 et 1949 pour protéger indirectement, par le biais de son affluent de l'Yonne, la ville de Paris des inondations causées par la Seine, comme celle de 1910. Il est ainsi à la fois le plus ancien et le plus petit des grands lacs de Seine et le plus grand et l'un des plus récents grands lacs du Morvan.

En chantier
Pannecière pont englouti.jpg

Le lac-réservoir fut déclaré d'utilité publique par un décret du 8 septembre 1929 Le chantier débuta le 29 septembre 1937 avant de s'interrompre le 2 septembre 1939. Les travaux reprirent en mai 1946 ; ils furent achevés en décembre 1949. Lors des périodes de forte activité, jusqu'à 550 ouvriers travaillaient sur le site. Deux hameaux furent engloutis lors de sa mise en eau du lac de barrage : Pélus (entièrement) et Blaisy (partiellement). Si l'on retourne sur les lieux de Blaisy ou de Pélus lors d'une vidange, on remarque les traces du temps passé: des amas de pierre, l'Yonne et l'Houssière qui retrouvent leur lit naturel et les anciens petits ponts de pierre les enjambant, les chemins qui traversaient les hameaux, etc.

Sa construction nécessita aussi la création de de 16 km de routes, de 6 ponts et d'une cité ouvrière sur le site de Pannecière, puisque qu'elle amena un grand nombre de travailleurs dans une région à l'époque en manque de logements.

Une usine hydroélectrique gérée par EDF a été mise en place en 1950. Cette usine profite de la chute d'eau créée par le barrage pour produire de l'électricité.

Géographie

Le lac doit son nom au hameau de Pannecière, en contrebas du barrage du lac. Il se situe sur les communes de Chaumard, Corancy, Montigny en Morvan et Ouroux en Morvan.

Autre vue générale

Il s'étend sur le cours de la rivière Yonne qui le traverse du nord au sud, sur 7,5 km de long. L'Houssière et de nombreux ruisseaux se jettent dans le lac : le Chaz, le Coulard, l'Ensein, le Mignage et le Touron.

Hydrologie

Le niveau du lac varie en fonction des saisons :

  • de l'hiver au printemps, l'eau est stockée dans le réservoir afin d'éviter les crues, c'est l'« écrêtement des crues » ;
  • en été et en automne, pour pallier le risque de sécheresse et ainsi assurer les ressources en eau potable, l'eau du lac est reversée dans l'Yonne, c'est le « soutien d'étiage »
  • L'amplitude du niveau des eaux du lac peut alors atteindre 25 mètres. À la fin de l'automne, il ne reste dans le lac qu'une « tranche de réserve », en cas d'étiage prolongé durant l'hiver, et une « tranche morte », un niveau d'eau indispensable à la survie des poissons présents.

Le lac permet par ailleurs l'alimentation du canal du Nivernais, qui relie la Loire à la Seine.

L'ancienne vallée

La vidange

Le lac-réservoir doit être, compte tenu de la grande hauteur du barrage et du volume d'eau stockée, soumis à des inspections complètes tous les 10 ans, afin de vérifier les parties habituellement immergées. Les dernières vidanges ont été effectuées en 1981, 1991, 2001 et 2011. Contrairement aux autres vidanges, 2011 n'a pas été une vidange décennale mais une vidange complète, en raison des travaux prévus pour une durée d'un an. Pendant cette période, la nature reprend vite le dessus et dès le printemps le fond du lac est recouvert d'innombrables fleurs comme les salicaires. La vidange est aussi un moment exceptionnel pour découvrir les hameaux et leurs vestiges engloutis par les eaux du lac.

Le Petit Lac de Pannecière

C'est le nom donné au lac de compensation du grand lac. Il sert à réguler le débit de l'Yonne. Géré par EDF, son accès est interdit tout comme la pêche. Cependant, un petit sentier de découverte y est aménagé et permet de s'approcher.

Sources


--Patrick Raynal 5 novembre 2016