Journaux

De Wiki58

Le Questionneur (1797)

  • Quotidien jacobin, premier journal politique de la Nièvre, créé pour « défendre les fondements inébranlables de la République », c'est à dire la Constitution de l'an III.
  • Les élections de 1797 (renouvellement du tiers des Conseils) sont considérées comme capitales pour l'avenir du pays par les Républicains qui jugent les élus actuels trop réactionnaires. La Nièvre est représentée depuis les élections de l'an IV par Guillerault, Jourdan, Ballard et Delarue.
  • Parent l'Aîné, en républicain convaincu, estime que les représentants du peuple doivent être probes, patriotes et même pédagogues pour entrainer par l'exemple les citoyens vers la République. Il pense qu'il faut éliminer les ennemis de la Constitution par tous les moyens, y compris la violence.
    Il veut mettre les électeurs en face de leurs responsabilités et peser de tout le poids de son influence quotidienne sur leur opinion, d'où l'idée de faire paraître un journal.
  • Etienne Jean-François dit Bias Parent ou encore Parent l'Aîné est issu d'une vieille famille bourgeoise de Clamecy. Il entre dans les ordres et est chanoine de Levroux dans l'Indre avant de prendre en charge la cure de Rix. Curé constitutionnel de Saint Martin de Clamecy, ami de Fouché, il est agent national du district pendant la Terreur. Il est arrêté le 21 frimaire an III (11/12/1794), puis amnistié le 4 brumaire an IV (26/10/1795). On le retrouvera par la suite enseignant l'histoire à l'École centrale de Clamecy.
  • Le journal paraît pendant environ 3 mois, du 1 ventôse an V (19/02/1797) au 8 prairial an V (27/05/1797) encadrant de ce fait les élections de germinal.
    Il comporte le plus souvent 4 pages de petit format et exceptionnellement 6 ; édité par Louis Roch, ancien militaire reconverti, il est en dépôt chez le citoyen Fougnot, marchand ou directement chez le rédacteur ; c'est le premier journal imprimé à Nevers.
    Chaque exemplaire comporte un article de fond sur deux ou trois pages, des nouvelles locales et des commentaires d'actualité ; les informations militaires de l'armée d'Italie laissent peu à peu la place aux consignes de vote et au « Bulletin des Assemblées primaires »
    Par suite de soucis financiers, la parution devient irrégulière à partir du numéro 55 (25 germinal).
  • Le résultat des élections est désastreux pour les idées défendues par le journal. Le nouveau tiers élu par la Nièvre se compose de Jourdan, ex conventionnel, réélu et de Bouquerot de Voligny ; le premier siègera aux Cinq-Cents et le second aux Anciens.
  • Bias Parent arrête la publication au numéro 70 le 8 prairial soit le 27 mai 1797 et en novembre de la même année, il crée le « Journal de la Nièvre »

  • Source : Simone Waquet. Jacobins et presse provinciale sous le Directoire : Bias Parent et le Questionneur, Annales historiques de la Révolution française, 1985, vol. 259, n° 1, pp. 60-75.

--m mirault 9 décembre 2009 à 14:00 (UTC)